Les Etats-Unis vont exprimer à l’ONU leur préoccupation à propos des nouveaux essais de missiles nord-coréens, effectués en violation des résolutions du Conseil de Sécurité.

Le commandement stratégique américain (STRATCOM) a annoncé avoir détecté et localisé trois tirs de missiles nord-coréens à 20h44, 20h58 et 21h35 GMT, une semaine après que Pyongyang eut émis des menaces en réponse au déploiement prévu d’un système antimissile américain (THAAD, Terminal High Altitude Area Defence) en Corée du Sud. En effet, quelques jours plus tôt, Washington et Séoul avaient annoncé être parvenus à un accord sur le déploiement du bouclier antimissiles, face à la multiplication des menaces venues de Corée du Nord.

Lire aussi: La Corée du Nord projette d’anéantir le système antimissile américain

Une violation des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU

Lancés tôt mardi depuis la ville de Hwangju, les missiles ont parcouru une distance comprise entre 500 et 600 km vers la mer du Japon, a précisé l’état-major interarmées sud-coréen dans un communiqué. Selon l’état-major interarmées, ces missiles, qui semblent être des Scud, ont une portée suffisante pour frapper tout le territoire sud-coréen.

Lire aussi: La Corée du Nord et sa fusée du chantage

Depuis le quatrième essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier, suivi le 7 février par un tir de fusée généralement considéré comme un essai de missile balistique déguisé, les tensions ne cessent de s’aggraver dans la péninsule coréenne.

«Nous condamnons fermement ces tests et les autres essais récents menés par la Corée du Nord en violation des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU qui interdisent explicitement à la Corée du Nord les lancements usant de la technologie des missiles balistiques», a déclaré le commandant Gary Ross, porte-parole du Pentagone.

«Nous avons l’intention de faire état de nos préoccupations à l’ONU pour renforcer la détermination de la communauté internationale à ce que (la Corée du Nord) rende des comptes pour ses actions provocatrices», a-t-il dit.

Les Etats-Unis engagés dans la défense de leurs alliés

Le porte-parole a renouvelé le soutien des Etats-Unis à la défense de ses alliés dans la région face aux menaces de la Corée du Nord.

Lire aussi: Des experts estiment que la Corée du Nord aurait 21 bombes nucléaires

«Notre engagement dans la défense de nos alliés, dont la République de Corée et le Japon, face à ces menaces demeure à toute épreuve. Nous restons prêts à défendre nous-mêmes et nos alliés de toute attaque ou provocation», a déclaré le porte-parole.

«Nous appelons la Corée du Nord à s’abstenir de ces actions qui ne font qu’augmenter les tensions dans la région, et à se concentrer plutôt sur la prise de mesures concrètes conformes à ses engagements et obligations internationales», a-t-il ajouté.