Xi Jinping estime que la Chine est désormais la cible d’une «politique d’endiguement, d’encerclement et de répression» mise en œuvre par «des pays occidentaux, emmenés par les Etats-Unis». Le président chinois a fait cette déclaration lundi devant les membres de la Fédération de l’industrie et du commerce dans le cadre de la réunion de la Commission consultative du peuple, l’une des deux chambres du parlement chinois qui tient ces jours-ci sa réunion annuelle à Pékin. Des propos cités par l’agence officielle Chine nouvelle et jugés inhabituels par certains spécialistes de la Chine alors que les tensions avec Washington ne faiblissent pas. Une formulation, surtout, qui rejoint celle de Vladimir Poutine lorsqu’il dénonce l’«Occident collectif» – selon la nouvelle formule consacrée du Kremlin – accusé de vouloir détruire la Russie en soutenant l’Ukraine.