Chine

Xi Jinping, Grand Timonier 2.0

Le 1er octobre, la République populaire de Chine célèbre son 70e anniversaire. Mais ces festivités doivent surtout affirmer le pouvoir du président, sans précédent depuis Mao

Pendant trois ans, le Parti a refusé d’intégrer cet «ennemi du peuple», fils d’un révolutionnaire déchu, avant de l’accepter. C’était en 1974. Quarante-cinq ans plus tard, Xi Jinping savourera ce mardi son triomphe. Le maître des cérémonies organisées pour les 70 ans de la République populaire de Chine (RPC), c’est lui.

Plutôt que d’évoquer son propre passé, le président chinois préfère regarder vers l’avenir. «Le 70e anniversaire de la fondation de la RPC est l’occasion la plus importante depuis qu’il est arrivé au pouvoir» en 2012, souligne Julian Gewirtz, chercheur à l’Université Harvard. Une «ère nouvelle» censée remettre la Chine au centre de la scène mondiale, en écho au «relèvement de la nation» de l’ère Mao. «En se positionnant au centre des célébrations, Xi a l’opportunité de se présenter comme un modèle du Parti communiste et d’affirmer sa signature: un mélange de fierté nationale, de loyauté au Parti et de personnalisation du pouvoir.»