Il y a quatre ans, Xi Jinping était venu à Davos avec un message aussi simple qu’efficace: la Chine défendrait le multilatéralisme. A quelques jours de l’entrée en fonction de l’administration Trump, la perspective de voir les Etats-Unis remettre en cause le libre-échange ou la lutte contre le changement climatique était sur toutes les lèvres. Le président chinois s’était porté volontaire pour reprendre le flambeau. Quatre ans plus tard, son message est toujours aussi favorable à la coopération internationale, mais une série d’événements lui donne une nouvelle résonance.

Lire aussi: Wuhan met en scène le souvenir de son martyre