Donald Trump est-il guéri du coronavirus? Peu importe la réponse, le président a pris sa décision: il sera de retour sur le terrain dès lundi en Floride, et organise un événement avec ses partisans ce samedi, à la Maison-Blanche. Alors qu’il était officiellement censé observer une quarantaine jusqu’à lundi, son médecin, Sean Conley, lui a donné son feu vert. A l’inverse, le vice-président Mike Pence a annulé un meeting dans l’Alabama pour rejoindre Washington vendredi, alimentant toutes sortes de spéculations.

Lire aussi: Présidentielle américaine: les surprises d’octobre

C’est dans ce contexte, alors que Donald Trump, impatient, se répand en tweets agressifs, vidéos et interventions sur Fox News, que Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, a présenté vendredi un projet de loi proposant de créer une commission chargée d’enquêter sur les capacités du président à gouverner le pays. Cela au nom du fameux 25e amendement de la Constitution, qui prévoit quand le vice-président peut prendre le pouvoir.

Lir également: Aux Etats-Unis, des extrémistes ont tenté de kidnapper une gouverneure démocrate

Selon son article 4 encore jamais invoqué, si le vice-président informe les leaders du Congrès que le président est dans l’incapacité d’exercer ses fonctions, il peut assumer immédiatement le pouvoir s’il est soutenu par une majorité des membres du cabinet ou d’un «organisme désigné par la loi». C’est précisément cet «organisme» que les démocrates veulent mettre sur pied. Doit-on y voir un lien avec le retour de Mike Pence à Washington pendant que Donald Trump s’apprête à s’éloigner de la Maison-Blanche? Nancy Pelosi assure qu’elle ne vise pas Donald Trump, «qui sera confronté au verdict des urnes», mais estime que la situation actuelle a démontré l’importance d’avoir un tel dispositif en place. Au cas où.

Ces derniers jours, Donald Trump s’en est férocement pris à Kamala Harris en la qualifiant de «monstre», a réclamé de poursuivre Barack Obama en justice et en est même venu à attaquer deux de ses plus fidèles ministres.

Lire l’opinion: Drogué par son image, Donald Trump?


Retrouvez tous les articles de notre édition spéciale: L'Amérique et nous.