Le conseiller national socialiste Andreas Gross, désigné rapporteur du Conseil de l'Europe pour la Tchétchénie le 24 juin dernier, a entamé ce qu'il considère lui-même comme une «mission impossible». Le Zurichois s'est rendu jeudi à Moscou pour y rencontrer des parlementaires russes et devrait être en Tchétchénie durant la seconde moitié d'août. Andreas Gross a été nommé pour deux ans en remplacement du Britannique Lord Judd. Ce dernier avait démissionné après la tenue, contre son avis, d'un scrutin en Tchétchénie sur l'adoption d'une nouvelle Constitution. Le dernier attentat-suicide tchétchène a fait 14 morts samedi dernier à Moscou.