CONCESSIONS

Moritz Leuenberger clôt la refonte du paysage audiovisuel

Moritz Leuenberger a porté la touche finale à la refonte du paysage audiovisuel en octroyant les 21 dernières concessions aux radios et TV régionales. Il s'agissait de trancher lorsque plusieurs candidats se pressaient au portillon.

En Suisse romande, les diffuseurs déjà présents ont en principe remporté la mise. Les stations de TV historiques Canal 9 (Valais) et Canal Alpha (Arc jurassien) ont ainsi reçu le feu vert pour émettre jusqu'en 2019. Dans le dernier cas, l'offre de la télé existante a été préférée au projet ARC TV de Pierre Steulet. Les deux candidatures était équivalentes.

Mais il s'agissait d'éviter une concentration médiatique, a expliqué vendredi le ministre de la communication devant la presse. Pierre Steulet a en effet obtenu les deux concessions radio de la région: vendredi avec Arc FM, en juillet avec BNJ FM. Les mêmes critères ont conduit à préférer le challenger TeleTop à TeleZüri, propriété de Tamedia, pour la région Zurich - Suisse du Nord-Est.

Dans la nouvelle région Vaud-Fribourg, le projet soutenu par Edipresse a décroché la timbale. Avec la Genevoise Léman bleu et la Biennoise TeleBielingue, qui ont aussi déjà reçu l'aval fédéral en juillet, le nouveau paysage télévisuel romand est désormais connu.

Radios romandes

Côté radios, Radio Cité à Genève a obtenu une concession assortie d'une part de la redevance. Dans l'Arc lémanique, le sésame est revenu à Radio Lac, Radio Lausanne FM, Rouge FM et Buzz FM. Ces stations ne recevront toutefois pas de subvention. One FM reste sur le carreau, son offre n'ayant pas été jugée aussi bonne que celle des concurrents.

A l'instar de BNJ FM, les radios Fribourg, Chablais, Rhône FM (Bas-Valais) et Canal 3 (Bienne) avaient déjà été selectionnés en juillet. L'enjeu est de taille pour les médias locaux car l'obtention d'une concession, liée à un mandat de prestations, leur offre une place de choix entre la SSR (service public) et les diffuseurs privés (libre concurrence).

Une part de la redevance

Ce sésame leur donne droit à un accès privilégié aux infrastructures de diffusion mais surtout à une part de la redevance. Les treize télévisions se partageront 31,4 millions de francs.

Du côté des radios, parmi les 41 stations soumises à concession, 21 se partageront 18,4 millions. Il s'agit de 12 radios émettant dans des régions périphériques et de 9 stations complémentaires non commerciales.

La première empoignade a eu lieu lors de la définition des zones de desserte. Le Conseil fédéral a tranché en juillet 2007. Il avait alors refusé que le Haut-Valais et Fribourg aient leur propre TV régionale.

Règles du jeu

Devant la presse, Moritz Leuenberger a tenu à rappeler les règles du jeu. Le critère décisif pour l'octroi d'une concession est la qualité des prestations de service public proposées. Il s'agit ainsi de disposer d'un nombre suffisant de journalistes professionnels, de leur fournir des conditions de travail et une formation adéquates.

Côté «output», il faut couvrir l'information régionale et assurer la diversité. En cas d'offre comparable, un autre critère entre en considération, mais pas avant: éviter une trop forte concentration médiatique. Le taux d'audience n'est pas un critère décisif.

Alternatives

Le conseiller fédéral a reconnu que la situation ne sera pa facile pour les "perdants" mais a tenu à préciser qu'ils ne sont pas forcément condamnés. Ainsi Tele Züri peut continuer d'émettre sans avoir à respecter les restrictions et obligations imposées aux concessionnaires. La chaîne pourra en outre faire une demande de diffusion contraignante.

A titre de canal alternatif, Moritz Leuenberger a cité la télévision par câble, Internet, ainsi que le réseau numérique radiophonioque DAB. L'accès à la télévision numérique terrestre (TNT) semble par contre réservé à la SSR.

En cas de fermeture et de licenciement, les nouveaux venus sur la scène audiovisuelle ont déjà annoncé leur intention de vouloir engager des professionnels, y compris venant d'autres médias, a assuré M. Leuenberger.

Publicité