Sur les 420 Prévôtois qui se sont déplacés à la Sociét'halle pour assister à ces assises, 399 ont choisi de revoter au plus vite, 18 étaient en faveur de recourir au Tribunal fédéral (TF) et 3 ont voté blanc. Laurent Coste, directeur de campagne de Moutier ville jurassienne, a rappelé qu'il s'agit d'une recommandation à l'intention des recourants.


Lire aussi à ce sujet: 


«Ils tiendront compte du vote de ce soir, mais on ne peut pas les forcer». Si les sympathisants de la cause jurassienne estiment que le jugement de la justice bernoise «bafoue la démocratie», ils ont néanmoins très majoritairement choisi de renoncer à recourir au Tribunal fédéral car la procédure va s'avérer longue. Les incertitudes pèsent en effet sur les habitants de Moutier qui aimeraient être fixés sur leur sort.

A la suite de la décision du 29 août dernier du Tribunal administratif bernois, qui a confirmé l'annulation du vote du 18 juin 2017 où les Prévôtois avaient choisi avec 137 voix d'écart de rejoindre le canton du Jura, «il reste quatre recours en discussion», a expliqué Laurent Coste. La préfète du Jura bernois avait décidé le 5 novembre 2018 d'annuler la votation du 18 juin 2017, en estimant qu'il y avait eu une «propagande non admissible» des autorités de Moutier. Contestant ce jugement, le camp autonomiste avait déposé cinq recours au Tribunal administratif contre l'annulation du vote en première instance.