A l'occasion des cent ans du défunt designer George Nelson, le Vitra Design Museum présente jusqu'au 1er mars 2009 une rétrospective globale de son oeuvre. L'architecte de métier a marqué l'histoire des meubles de style américains de la seconde moitié du XXe siècle. Malgré l'importance de son travail, le créateur n'a pas acquis la notoriété de ses pairs, Isamu Noguchi, Richard Buckminster Fuller ou encore Charles et Ray Eames. C'est que l'on pardonne mal à Nelson d'avoir révolutionné les espaces de travail avec son concept de l'open space. Quelle monotonie corporative que ses bureaux sans âme, dont le mobilier se répète indéfiniment comme un motif fonctionnel et froid. Mais limiter la pratique du designer à ces mornes agencements serait réducteur, comme le montre l'exposition du musée allemand. Malgré une vision très clinique des milieux professionnels, l'Américain possédait un sens particulier de l'humour et du style. Ses pièces au symbolisme de bande dessinée devaient inspirer dans les années 80 la nouvelle vague postmoderniste de créateurs dont Philippe Starck fait partie. Parmi ses créations les plus connues: la chaise Coconut, le sofa Marshmallow ou encore l'horloge murale Ball. Et on se dit en passant qu'un homme qui s'inspire d'une noix de coco pour faire une chaise ne peut pas être complètement mauvais.

George Nelson // Architecte, auteur, designer, professeur, jusqu'au 1er mars 2009. Vitra Design Museum, Charles-Eames-Strasse 1, D-79576 Weil am Rhein. Tél. +49 (0) 7621 702 3200 http://www.design-museum.de