«Je sais que je peux compter sur vous», disait McCain aux habitants du New Hampshire il y a quelques jours. Mais le peut-il vraiment? Lors des primaires républicaines, le sénateur de l'Arizona avait relancé sa campagne ici, arrivant en tête alors qu'il semblait à ce moment en bout de course. Entre McCain et le New Hampshire s'est établie depuis lors une «connexion particulière», veulent croire ses proches: le républicain est devenu l'enfant adoptif du pays.

Cependant, la crise financière et économique est passée par là. Dans leur majorité, les électeurs expliquent que c'est leur portefeuille qui guidera leur choix. Et une part écrasante estime que Barack Obama semble mieux préparé que son adversaire pour faire face à la nouvelle situation économique. Résultat: certains sondages donnent aujourd'hui une avance de 15 points au démocrate. Ces mêmes sondages montrent que le choix de Sarah Palin comme colistière a été particulièrement mal ressenti ici, contribuant encore à faire perdre du terrain aux républicains.