Les abonnements de téléphonie mobile illimitée sont de plus en plus attrayants

Innovation UPC Cablecom et Orange ont lancé des offres intéressantes

Ils attaquent surtout Swisscom, pionnier dans les services forfaitaires, sur le marchédes petits clients

Que de chemin parcouru depuis l’été 2012! En juin de cette année-là, Swisscom était le premier opérateur suisse à proposer des offres illimitées en téléphonie mobile. Baptisés Infinity, ces abonnements permettaient de téléphoner sans limite sur tous les réseaux, d’accéder à Internet sans compter d’envoyer un nombre illimité de SMS. Depuis, Orange et Sunrise ont répliqué avec des offres comparables, Swisscom a légèrement amélioré Infinity et tout dernièrement, UPC Cablecom vient d’entrer sur ce marché avec des offres agressives. Il vaut la peine de comparer ses multiples offres en détail. Et l’on voit rapidement que l’illimité pur n’existe pas vraiment, car il existe souvent de petites limitations.

UPC Cablecom très agressif… pour ses clients

C’est le petit dernier sur le marché de la téléphonie mobile. Depuis fin avril 2014, UPC Cablecom a lancé plusieurs offres de téléphonie mobile. Et ce, en se basant à 100% sur le réseau mobile Orange – le câblo-opérateur est ainsi ce que l’on appelle un «opérateur virtuel». Et sur ce marché, il se permet d’être plus agressif que son partenaire. Pour 49 francs par mois, UPC Cablecom propose un abonnement comprenant 10 000 minutes vers tous les réseaux suisses, 10 000 SMS en Suisse et 10 Go de données transférées. Une offre qui s’assimile ainsi à de l’illimité pour un prix défiant quasiment toute concurrence.

Mais, comme pour ses deux autres abonnements, UPC Cablecom impose une restriction de taille: non seulement être déjà client chez lui pour un produit, mais en plus souscrire à un produit numérique supplémentaire, comme un raccordement en haute définition ou un bouquet de chaîne supplémentaires. Le but du téléréseau est ainsi de fidéliser au maximum ses clients avec cette offre très agressive. UPC Cablecom ne dit pas s’il compte ouvrir son abonnement «Mobile Super» à des personnes qui ne sont pas clientes chez lui.

Signalons que le câblo-opérateur propose deux autres abonnements, dont «Mobile Plus» (29 francs par mois), qui comprend 1000 minutes de communication vers tous les réseaux suisses, 1000 SMS et un Go de données. Ce n’est plus de l’illimité, notamment pour Internet, mais cela y ressemble fort pour les petits et moyens clients.

Orange s’allie avecLa Poste pour une offre

Il y a un mois, Orange a lancé une offre très intéressante en s’associant avec la Poste. Le service s’appelle simplement «L’Abo» et peut se commander auprès des 1700 bureaux de poste de Suisse. L’abonnement coûte 39 francs par mois et comprend, côté appels, des communications illimitées non seulement en Suisse, mais aussi depuis la Suisse vers l’Europe et les Etats-Unis, ce qui est rare dans les offres forfaitaires. De plus, l’envoi de SMS sans compter en Suisse et vers l’Europe et les Etats-Unis est inclus. Côté Internet, Orange et La Poste se montrent par contre chiches en n’offrant que 500 Mo de données transférées.

Pour 10 francs de plus, soit 49 francs par mois, et ce durant 24 mois, «L’Abo» permet par ailleurs d’obtenir un iPhone 5c 8 Go ou un Samsung Galaxy S4 gratuit.

En parallèle, Orange continue de proposer ses abonnements «Orange Me», pour lesquels le client choisit les services qui lui conviennent. Ainsi, si l’on parle d’un abonnement vraiment illimité, il faut compter 50 francs par mois pour des appels et des SMS illimités en Suisse, plus 35 francs pour du surf sans limite, soit un total de 85 francs par mois sans aucune limitation.

Sunrise, un abonnement toujours très discret

Sunrise cache son jeu. L’opérateur ne fait plus, depuis des mois, la promotion de son abonnement «Sunrise24.ch», que l’on ne peut obtenir que via Internet. Cette offre toujours valable défie quasiment toute concurrence, car pour 49 francs par mois (sans smartphone fourni), Sunrise offre les appels illimités en Suisse, l’envoi sans compter de SMS et le surf sur Internet sans limite. C’est donc extrêmement avantageux, avec un petit bémol concernant l’accès à Internet, puisque le débit maximal de connexion est de ­7,2 mbit/s. C’est donc environ dix fois moins rapide que ce qui se fait de mieux en Suisse, mais cela reste une vitesse largement suffisante pour lire ses e-mails ou consulter des sites web.

Si l’on regarde maintenant les offres classiques de Sunrise, l’on retrouve, pour les clients qui veulent peu accéder à Internet, un abonnement à 50 francs («Classic»), comprenant un Go de données et des appels et des SMS illimités vers tous les réseaux de Suisse. Il faut dépenser 65 francs de plus pour un abonnement («Relax») comprenant, lui, 5 Go de données. Et compter 100 francs pour l’abonnement haut de gamme («Max») comprenant, en plus des appels et des SMS illimités, 10 Go de données. Plus des communications depuis l’étranger.

Swisscom ne bouge quasiment pas

Depuis mi-2012, c’est la quasi-stabilité du côté des offres illimitées de Swisscom. Ces dernières semaines, les débits ont été légèrement augmentés pour deux abonnements et les rabais liés à la combinaison avec une offre combinée sur le fixe augmenté. Sinon, c’est tout.

Rappelons que Swisscom propose cinq offres illimitées, qui se distinguent entre elles avant tout par la vitesse de l’accès à Internet. Cela va de 0,2 mbit/s pour l’offre XS à 59 francs (ne pas espérer faire plus que d’envoyer des e-mails ou utiliser Whatsapp avec ce débit) à une vitesse illimitée pour l’offre XL à tout de même… 169 francs. Entre ces deux extrêmes, il y a trois abonnements, à 75, 99 et 129 francs. Swisscom est ainsi sans discussion l’opérateur le plus cher avec ses offres forfaitaires – mais c’est en même temps celui qui possède, selon des tests indépendants, le meilleur réseau.

Ainsi, au milieu des cinq offres, l’abonnement M (99 francs) comprend un accès à Internet à 15 mbit/s et la possibilité, si l’on dispose d’une offre fixe de type Vivo (téléphonie fixe et télévision), d’obtenir un rabais de 20 francs par mois.