Accéder à Internet partout en Suisse? Le rêve commence à se réaliser. Swisscom, Sunrise et Orange vendent des cartes à insérer dans son PC portable - rien n'existe encore pour les Mac -, des cartes qui permettent de se connecter au Web via les différents réseaux mobiles qui existent. Explications.

- Premiers pas

Etape initiale, installer le logiciel fourni sur CD par chacun des trois opérateurs dans son ordinateur. Une opération très simple qui ne prend que trois minutes. Attention à ne pas installer sur le même PC les logiciels d'opérateurs différents, car alors plus rien ne fonctionne. Explication: Orange et Swisscom utilisent le même fabricant de cartes, Option.

Il suffit ensuite d'insérer la carte SIM fournie dans la carte sans fil, puis de glisser celle-ci dans le PC. Les logiciels sont simples à utiliser. En général, ils détectent le meilleur réseau, et indiquent de façon transparente lequel est utilisé. Le logiciel de Swisscom, qui permet de passer d'un réseau à un autre automatiquement, est le plus complet. Il arrive hélas assez souvent que les logiciels «plantent» et imposent de relancer la machine. A noter que ces cartes mettent à rude épreuve la batterie. Toutes les cartes permettent d'accéder à des réseaux Wi-Fi (WLAN) domestiques.

- Les réseaux

Il existe aujourd'hui principalement quatre réseaux sans fil:

1 GPRS (vitesse maximale de 50 kbit/s, proposé par les trois opérateurs);

2 EDGE (230 kbit/s, fourni par Swisscom et Sunrise);

3 UMTS (380 kbit/s, fourni par les trois opérateurs);

4 HSDPA (1,8 Mbit/s, fourni par Swisscom dès cet été à Genève, Berne et Zurich, puis plus tard dans le reste de la Suisse).

Bien sûr, il ne s'agit que de vitesses maximales théoriques... En déplacement, notamment en train, il est quasiment impossible de se connecter en UMTS. Dans ces cas-là, EDGE est plus indiqué. Mais pas du tout stable. Dans le cadre de nos tests, la carte Sunrise a donné des débits extrêmement fluctuants: de 6 à 124 kbit/s lors d'un trajet en train entre Berne et Zurich, la moyenne étant autour des 40 kbit/s, soit cinq fois moins que le débit théorique maximal. Dans les bâtiments, EDGE s'en sort là aussi bien, voire mieux que l'UMTS, une technologie qui passe mal les murs. Par contre, en extérieur, il arrive assez souvent d'atteindre, voire de dépasser 300 kbit/s pour l'UMTS, ce qui équivaut à la moitié du débit d'une connexion ADSL actuelle. Selon Carsten Schloter, directeur de Swisscom, le HSDPA permettra de mieux répartir les débits entre les utilisateurs. Aujourd'hui, l'UMTS divise les 384 kbit/s entre les utilisateurs, qu'ils utilisent ou non cette largeur de bande. A l'inverse, le HSDPA allouera à chaque internaute la largeur de bande dont il aura besoin à un instant donné.

Selon nos tests, le réseau de Swisscom s'est avéré légèrement supérieur à ceux de Sunrise et d'Orange. Une différence qui va aller crescendo, ceux-ci n'ayant pas encore communiqué de déploiement pour le HSDPA.

- Les tarifs

Chez Sunrise, la carte coûte 149 francs avec un abonnement de 12 mois, ou 1 franc avec un abonnement de 24 mois. La taxe mensuelle est de 49 francs, et comprend un volume de 2 Go de données téléchargées.

Orange propose deux cartes, l'une WLAN/GPRS (de 1 à 199 francs, selon l'abonnement), et l'autre UMTS/WLAN/GPRS (de 49 à 549 francs). L'abonnement «data flat» (49 francs/mois) comprend un volume de données illimité.

Swisscom propose deux cartes, soit EDGE/GPRS/WLAN, soit UMTS/GPRS/WLAN, de 1 à 199 francs selon l'abonnement, et 539 et 739 francs sans taxe mensuelle. Il vaut sans doute la peine d'attendre la mise sur le marché, le 6 mars prochain, de la carte la plus complète: GPRS/EDGE/UMTS/HSDPA/WLAN. Elle coûtera 99 francs avec un abonnement de 24 mois. Une taxe mensuelle de 79 francs inclura un volume de 1 Go de données.

A noter que Sony Ericsson vend lui aussi des cartes pour PC. Dernier conseil: ne pas utiliser sa carte à l'étranger, car les tarifs y sont prohibitifs.