Alors que le marché de la musique en ligne explose, de nouveaux acteurs cherchent à s'imposer, parfois là où on ne les attend pas. C'est le cas du site AllOfMp3.com, qui propose un excellent catalogue d'artistes internationaux. Le site est très réussi: recherche multicritères, mise en avant de nouveaux artistes et disponibilités de classements des meilleures ventes de nombreux pays. le site est très populaire. Selon la société de recherche XTN Data, 44% des chansons vendues en Grande-Bretagne le sont via l'iTunes Music Store d'Apple, et 14% via AllOfMP3.com.

Ce site offre même un service qu'aucun autre des principaux vendeurs de musique en ligne ne propose: le choix du format du fichier (WMA, AAC, MP3, OGG...) et de la qualité du morceau avant le téléchargement, allant d'une qualité médiocre à un fichier directement importé du disque original, sans compression. Une fois achetés, les morceaux sont de bonne qualité, et peuvent être utilisés sans aucune restriction - il n'y a pas de DRM. Le prix est sans doute l'argument le plus percutant. Une chanson est vendue pour environs 0,10 dollar et l'album pour environs 1,50 dollar. Des montants à comparer aux 1,50 et 15 francs respectivement pour une chanson et un album sur l'iTunes Music Store.

Comment un magasin peut-il vendre de la musique à si bas prix - est-ce légal? Du côté du site, un message clair annonce la couleur: AllOfMp3.com est officiellement lié à la ROMS (organisation russe pour les systèmes multimédias et digitaux) et s'acquitte de ce que la loi lui impose de payer. Le site met toutefois en garde les visiteurs contre le fait que les lois russes ne sont pas valables dans le monde entier: les acheteurs restent dans le cadre de la loi de leur pays d'origine.

Côté officiel, pas de surprise: le site est classé illégal par nombre d'associations d'auteurs, dont l'IFPI, représentante internationale de l'industrie du disque, qui a demandé une enquête aux autorités russes dont les conclusions ont été claires: AllOfMp3 n'enfreint aucune loi nationale.

Risque-t-on quelque chose en étant client de ce site? «La légalité d'AllOfMp3 en Russie est possible, avance Vincent Salvadé, juriste auprès de la SUISA (société suisse pour les droits des auteurs d'œuvres musicales). C'est celle de l'achat par un consommateur suisse qui n'est pas garantie. Elle fait d'ailleurs l'objet d'une controverse juridique qui n'est pas encore tranchée.»

Un risque de poursuite contre l'acheteur existe si une maison de disques décide de porter plainte dans le cadre d'un procès de principe, pour éventuellement établir une jurisprudence. Le risque n'est toutefois pas plus grand que lors d'un téléchargement sur des réseaux peer-to-peer. En effet les utilisateurs de ces réseaux mettent à disposition les fichiers qu'ils téléchargent, ce qui n'est pas le cas avec AllOfMp3.com.

Site déconseillé

Réaction similaire de la part de la Fédération romande des consommateurs (FRC): «Une question d'éthique entre également en jeu concernant les montants réellement versés aux auteurs, avance Véronique Matthey, juriste à la FRC. D'une manière générale, la FRC conseille plutôt aux internautes d'utiliser les sites officiellement présents en Suisse.»

Ajoutons que des négociateurs américains ont averti la Russie que le fait de permettre à AllofMP3.com de poursuivre ses activités pourrait nuire à l'admission du pays à l'Organisation mondiale du commerce.

Internet avance bien plus vite que les lois. Durant ces prochaines années, les entreprises profitant de tels flous juridiques vont se multiplier. Ce sera alors à l'internaute de savoir où il met les pieds.