Heureuse femelle python! Avec le printemps, nous apprend un documentaire diffusé samedi soir sur Planète, débute la saison des amours pour les pythons d'Australie. La femelle sécrète alors par tous ses pores une substance chimique, puissant aphrodisiaque qu'elle laisse dans son sillage à l'intention des mâles de son espèce. Elle s'accouple volontiers avec plusieurs mâles qui, pour la séduire, exécutent des danses ondulatoires autour d'elle. Puis le mâle introduit son double organe reproducteur (deux hémipénis) dans le cloaque de la femelle pour la féconder. Le coït lui-même dure trois heures et est répété pendant plusieurs jours…

Après cette intense lune de miel, Monsieur confie à Madame le soin de couver la dizaine d'œufs qui résultera de leurs étreintes et disparaît à tout jamais. Vraiment captivant, ce documentaire. Le rituel du repas fascine et dégoûte: l'animal étouffe sa proie avant de l'avaler, même si elle est quatre à cinq fois plus grosse que sa propre gueule, la preuve avec un malheureux chat de ferme! Le gros plan sur la mue en direct est un vrai régal. Le serpent est littéralement pelé, retrouvant une peau lisse et brillante aux couleurs vives, magnifique tenue de camouflage comme on en verra partout dans les vitrines de mode de cet été!