Le feuilleton de la guerre des brevets entre Apple et Samsung a connu un épisode inattendu la semaine dernière en Grande-Bretagne. La firme de Tim Cook reproche à son rival de copier le design de ses téléphones et tablettes, et ce devant les juridictions de plusieurs pays autour de la planète. Le conflit, porté devant des tribunaux britanniques, a vu Apple subir une double défaite, comme le rapportait la semaine passée l’agence Bloomberg.

La marque à la pomme a d’abord perdu devant un juge de Londres, celui-ci estimant que les tablettes de Samsung n’étaient pas aussi «cool» – c’est son expression que celle d’Apple. Et du coup il n’y a aucun risque de confusion pour le consommateur. Non seulement la firme de Tim Cook n’a pas obtenu l’interdiction de vente de certains produits de Samsung sur sol britannique, mais en plus a-t-elle reçu l’ordre de le faire savoir.

Pendant six mois, Apple devra mentionner, sur la page d’accueil de son site internet en Grande-Bretagne, que Samsung n’a pas copié le design de l’iPad. Ce qui a fait dire à un avocat d’Apple qu’«aucune entreprise n’aime faire référence à un rival sur son site web».

Publication dans des journaux

De plus, Apple est condamné à la publication du jugement (daté du 9 juillet) dans plusieurs journaux et magazines britanniques, tels le Financial Times, le Daily Mail, le magazine Guardian Mobile et T3, une revue spécialisée.

Il est possible que la firme de Tim Cook face appel de cette sanction.