Le fabricant informatique Apple a ouvert samedi un magasin à Londres, exportant pour la première fois hors des Etats-Unis sa conception branchée du commerce de détail où de jeunes vendeurs renseignent derrière un bar et donnent des mini-conférences en tee-shirt. Ce dernier né des «Apple Stores», situé sur Regent Street en plein West End hyper commerçant, laissera aussi le public se familiariser avec les consoles de bureau iMac G5, PowerMac, les portables iBook et autres baladeurs iPod.

Pas de vitrines d'exposition dans ces boutiques. Apple a choisi un mode de présentation interactif. Apple a ouvert depuis mai 2001 un total de 93 magasins dans son pays natal, regroupés dans une division «Retail» au chiffre d'affaires annuel de 1,2 milliard de dollars (15% du total).

Encore plus fréquentés avec le succès phénoménal du iPod, les magasins ont vu leurs ventes augmenter de 95% lors des trois mois d'été par rapport à la même période de 2003, soulignait le PDG Steve Jobs à la mi-octobre.