Apple ne se contentera pas de la condamnation de Samsung à lui verser 1,05 milliard de dollars. Une semaine pile après le jugement d’un tribunal de San José (Californie), la firme de Tim Cook a déposé vendredi une nouvelle salve de plaintes contre son concurrent sud-coréen, pour violation de brevet aux Etats-Unis.

La première plainte visait 17 appareils de Samsung et épargnait ses produits phares.

Vendredi, Apple a ciblé de nouveaux smartphones et tablettes de son concurrent en arguant la violation de huit de ses brevets.

Et, cette fois, deux appareils phares de Samsung sont en ligne de mire: son téléphone Galaxy S3 et sa tablette Galaxy Note 10.1. Lancée mi-août aux Etats-Unis, cette tablette est la rivale directe de l’iPad et propose davantage de fonctions que celui-ci. Quant au smartphone Galaxy S3, sa sortie a été très bien accueillie par les critiques et ses ventes se sont élevées à plus de 10 millions d’unités en moins de deux mois, selon Samsung.

Apple veut donc attaquer les deux «best-sellers» de Samsung. Dans sa plainte, la firme de Tim Cook annonce que, malgré la première procédure judiciaire, «Samsung a continué à inonder le marché avec des produits copiés». Et d’ajouter: «Samsung a continué à sortir de nouveaux produits violant [les brevets d’Apple], y compris son actuel engin phare, le Galaxy S3.» Apple évoque aussi des «dégâts irréparables».

Une prochaine audience doit se tenir le 20 septembre devant ce même tribunal de San José.