Trois ans presque jour pour jour après le lancement du premier iPod – c'était le 23 octobre 2001 –, Apple a dévoilé la semaine dernière une nouvelle version de son baladeur, l'iPod Photo. La grande nouveauté de l'appareil, comme son nom l'indique, c'est bien sûr de pouvoir afficher des clichés, sur un écran de 65 000 couleurs, dans une résolution de 220x176 pixels. Une taille réduite, mais un peu plus grande que celle des écrans noir-blanc actuels (160x128 pixels). L'iPod Photo permettra également de visionner les clichés sous la forme de 25 vignettes – vu la taille de l'écran, il sera sans doute bien difficile de les distinguer. Le baladeur pourra être connecté directement à un téléviseur pour afficher en grand les photos. Par contre, grosse déception, il sera impossible de connecter un appareil photo numérique à l'iPod pour y décharger les clichés. Il faudra continuer de passer par l'ordinateur, ou alors utiliser le lecteur de carte pour iPod de Belkin (169 francs). L'iPod Photo reconnaîtra les formats d'image les plus répandus (JPeg, BMP, GIF, TIFF et PNG). Son prix? 749 francs pour la version 40 Go, et 899 francs pour la version 60 Go.

Hormis la possibilité de prévisualiser ses clichés, cet iPod Photo ne constitue pas une révolution – il était bien sûr déjà possible de stocker des photos sur les versions précédentes du baladeur. «C'est une évolution, qui permettra non seulement à Apple de connecter son iPod à la télévision, mais aussi de vendre un appareil plus cher, estime Christophe Laporte, rédacteur en chef du site spécialisé Ipodgeneration.com. Cela permet aussi à la société d'être plus présente sur les rayons des magasins, un élément très important à l'approche de Noël.»

Concurrents en avance

Par contre, Apple conserve une longueur de retard sur ses concurrents Samsung, iRiver ou encore Creative, dont les baladeurs permettent de visionner des vidéos. Même si l'iPod Photo dispose d'une sortie vidéo, Steve Jobs, directeur de la firme, semble pour l'heure exclure de transformer son baladeur en petit lecteur vidéo. «A la différence du contenu vidéo, le contenu photographique est gratuit et abondant, et il ne pose aucun problème de copyright», écrivait-il la semaine passée dans un communiqué. Un argument difficilement compréhensible, sachant qu'une partie de la musique actuellement présente sur les iPod actuels a été piratée. «Je ne vois pas encore l'intérêt à afficher des vidéos sur un appareil portable, estime Christophe Laporte. Mais peut-être Apple se lancera-t-il sur cette voie dans trois ans.» Le spécialiste prévoit le lancement en début d'année prochaine d'un iPod à mémoire flash d'entrée de gamme.

A noter encore qu'Apple commercialise aussi un iPod portant les signatures des membres du groupe U2 (20 Go, 529 francs). Par ailleurs, l'iTunes Music Store a été lancé en Autriche, en Belgique, en Espagne, en Finlande, en Grèce, en Italie, au Luxembourg et aux Pays-Bas. Aucune date n'a été communiquée pour la Suisse (LT du 15 octobre 2004).