M. Jobs, dont c’était la deuxième apparition publique depuis une greffe du foie l’an dernier, a fait la démonstration lors d’une conférence de lancement très attendue à San Francisco de ce nouvel appareil, doté d’un écran tactile au format d’un grand bloc-notes et d’un seul bouton, à l’image de l’iPhone et du balladeur iPod Touch.

«Nous utilisons tous des ordinateurs portables et des ‘smartphones’ maintenant», a dit M. Jobs, vêtu de son habituel col roulé noir, et «la question s’est posée dernièrement s’il y a de la place pour une troisième catégorie entre les deux».

Le patron d’Apple a noté avoir imposé un cahier des charges exigeant. «Ces appareils devront être bien meilleurs pour faire des choses vraiment importantes», comme naviguer sur internet, envoyer ses courriels, visionner des photos et des vidéos, jouer, lire des livres.... «Sinon, ils n’ont pas de raison d’être».

Il a révélé que l’iPad aurait accès à sa propre bibliothèque numérique, l’iBooks, bénéficiant déjà du concours de «cinq des plus grands éditeurs du monde».

L’appareil se présente sous la forme d’un écran tactile de 9,7 pouces (24,6 cm) épais d’un peu plus d’1 cm, pesant 680 grammes doté de 16 à 64 gigaoctets de stockage. Steve Jobs n’a pas précisé par quel biais il serait relié à l’internet pour accéder à la boutique d’applications conçue pour l’iPhone, l’AppStore, mais il a précisé que la batterie permettrait de regarder des vidéos pendant dix heures.

«L’iPad est façon formidable de profiter de votre collection de musique, de vous connecter à YouTube, y compris en haute définition», a souligné M. Jobs, installé dans un canapé pour illustrer ses propos.

Il a également vanté le confort de lecture de journaux comme le New York Times et le magazine National Geographic, avant de taper un courriel sur l’écran tactile grand format.

Le prix et la date de commercialisation n’ont pas été annoncés dans les premières minutes de cette présentation. La plupart des analystes tablent sur un prix d’achat compris entre 600 et 1.000 dollars. L’action Apple cédait 1,53% à 202,72 dollars durant cette conférence.