Un nouveau jeu massivement multijoueur en ligne (MMO), voici qui augure souvent d’un flop en puissance. En essayant de concurrencer l’ogre World of warcraft, beaucoup de développeurs y ont laissé leurs plumes. Square Enix retente à nouveau l’aventure : après Final Fantasy XI, la firme nippone fait à nouveau le pari avec Final Fantasy XIV. Et autant dire que pour l’instant, cela n’est pas une réussite.

Pourtant, le jeu possède des arguments, notamment des graphismes de qualité. Mais il reste désespérant vide. Contrairement à certaines attentes, les PNJ (personnages non joueurs) ne se baladent pas avec des points d’interrogation sur la tête. Il faut se débrouiller seul, ce qui n’est pas sans rappeler les premiers jeux du genre. Ce qui complexifie aussi l’avancée de l’aventure. Mais est-ce vraiment un mal de ne pas avoir tout le travail mâché?

De bonnes idées apparaissent dans le gameplay : ainsi le niveau du personnage est séparé du niveau de sa classe, car il est possible à tout moment de passer d’une classe à l’autre suivant l’objet que l’on tient en main. Ainsi, le jeu pousse autant à développer ses talents d’aventurier que de récolteur ou d’artisan.

De nombreux défauts enlèvent cependant une bonne part de l’intérêt de ce nouveau Final Fantasy. Vu le nombre restreint de joueurs, il est très difficile de trouver un groupe. Les missions s’enchaînent difficilement sans donner l’impression de se développer. Pire que tout, FF XIV ne donne pas l’envie de revenir jouer. Impossible aussi de programmer les touches de déplacement sur les touches directionnelles…

Square Enix a visiblement réalisé que ce jeu a été sorti trop rapidement. L’éditeur japonais a ainsi décidé de prolonger de 30 jours la période d’essai gratuit pour les personnes inscrites avant le 19 novembre et vient d’annoncer une grosse mise à jour pour la fin du même mois, afin notamment de rééquilibrer les classes. Cela annonce peut-être le véritable début de ce jeu.

Note (avant patch): 2,5 sur 5