Court-circuit

Pourquoile spam marche

Pourquoi, en 2014, reçoit-on encore autant de spam dans sa boîte e-mail? Même si les filtres des services de messagerie ont progressé, le nombre de courriels indésirables ne faiblit pas. Et pourtant, ils sont si mal rédigés, les ficelles sont tellement énormes que personne ne pourrait tomber dans le piège.

Personne? Pas si sûr. La semaine passée, un collègue de bureau se tourne vers moi: «Tu sais, j’ai reçu un appel sur mon téléphone fixe, un type avec un accent indien tout paniqué qui m’a dit, en anglais, que mon ordinateur allait crasher si je n’agissais pas tout de suite. C’était tellement louche, j’ai immédiatement raccroché.» «Incroyable, renchérit une collègue, il m’est arrivé la même chose!»

Du spam par téléphone? D’accord, mais en 2014? Une recherche rapide sur Internet montre que le phénomène est mondial. Un arnaqueur appelle, se fait passer pour Microsoft, demande à sa proie de télécharger un fichier pour prendre ensuite le contrôle de l’ordinateur… Sur des forums de discussion, des Français et des Canadiens débattent de ces appels. Avec une naïveté déconcertante. Extrait: «Ayant flairé l’arnaque je reste 40mn au tel et ne réussi jamais à télécharger son fichier. […] Après la 10eme tentative infructueuse je stoppe le jeu et raccroche prétextant un rendez vous! A priori laisser quelqu’un prendre le controle de son PC à distance il vaut mieux se méfier!»

Hum. En effet.