Rien, mais alors rien à voir du tout avec «Je suis Charlie»: le dernier mot-dièse qui tourne sur Twitter s’intitule tout simplement #charliecharliechallenge. Les mordus du réseau n’ont pas manqué de l’aviser, puis de se poser la question: de quoi peut-il bien s’agir. Miracle du Web: il crée le buzz, pollinise les réseaux et... explique le buzz. La réponse nous vient, par exemple, du Gloucestershire Echo. Lequel nous explique que «Charlie Charlie Challenge» est la déclinaison d’une vieille tradition mexicaine où les participants évoquent, à l’image des médiums d’antan, l’esprit d’un dénommé Charlie. Youtube multiplie les démonstrations, toutes plus hystériques les unes que les autres. Et très adolescentes, on doit bien ajouter.

Bref, c’est la variante anglo-twittérisée de «Esprit es-tu là?».

Comme quoi les engouements des réseaux sont un éternel retour des engouements d’antan, avec ou sans, comme auraient dit les Frères Jacques, la queue du chat...