Le Conseil suisse de la presse (CSP) est un organe d'autorégulation à disposition du public et des journalistes en tant qu'instance de plainte pour des questions relevant de l'éthique des médias.

Y participent la Fédération suisse des journalistes (FSJ), le syndicat de médias Comedia, le Syndicat suisse des mass media et l'association Conférence

des rédacteurs en chef.

Il est composé d'un président et de deux vice-présidents, d'un secrétaire, ainsi que de 18 membres (six représentants du public et 12 journalistes) répartis dans trois chambres d'examen.