Le cortège de la honte à Saint-Gall

Un supporter de foot déguisé en juif

Quelque 300 supporters de foot du FC Lucerne qui ont déguisé l’un des leurs en juif orthodoxe avec une écharpe de l’équipe adverse l’ont suivi – ou poursuivi – au cours d’un défilé. La scène s’est déroulée il y a plus d’une semaine dans la ville de Saint-Gall, peu avant l’ouverture d’un match.

Publiée d’abord sur le portail fan-fotos.ch, avant d’être retirée, l’image a été récupérée par d’autres sites, comme Storyfilter.com, et s’est propagée sur la Toile, provoquant l’indignation générale. «Ni Mardi Gras, ni Carnaval, ni rien d’autre ne justifie cet antisémitisme perfide», a commenté ultrapeinlich.com. Les médias alémaniques, et allemands, s’en sont également émus. Les responsables du club de foot et le United Supporters Luzern (USL) ont condamné «cet incident antisémite». Dimanche, les joueurs du FC Lucerne ont déployé sur la pelouse une banderole «contre la violence et la discrimination».

Le photographe censuré

Le premier procureur de Saint-Gall, Thomas Hansjakob, a d’abord exclu toute poursuite, jugeant qu’il s’agissait d’une simple «plaisanterie de Carnaval» sans signification. Accusé de banaliser l’incident par la SonntagsZeitung , il a finalement changé de ton dimanche, au cours d’une interview sur Radio FM1. La police a commencé à passer en revue les enregistrements des caméras de surveillance, pour évaluer s’il y a eu infraction raciste ou antisémite. Elle devra déterminer si l’homme déguisé ouvrait simplement la marche ou s’il était pourchassé. Le supporter en question s’est excusé auprès de la communauté israélite, dans un courrier anonyme diffusé lundi soir.

Le club de foot a pris, quant à lui, une mesure: il a retiré l’accréditation du photographe auteur de la photo, révèle le site Watson. «Après l’antisémitisme, la censure?» s’interrogent désormais les internautes.