Biographie

Deux femmes d’exception à la tête de l’innovation

■ Abir Oreibi, 44 ans, 3 enfants

Etudes en Sciences politiques à l’Université de Genève

1992: elle part à Hongkong et travaille pour l’Institut pour la recherche internationale (IIR). Puis à Bangkok.

1997: elle s’installe à Shanghai, où elle étudie le chinois et cofonde Bizart, une organisation centrée sur les artistes émergents chinois.

2000: elle rentre en Europe et s’installe à Londres, où elle inaugure le bureau d’Alibaba.com, groupe d’e-commerce chinois.

2002: Abir Oreibi revient à Genève pour y installer le bureau européen d’Alibaba, qu’elle représente jusqu’en 2008.

Dès 2008: elle travaille à Genève avec des entrepreneurs sur des projets de start-up.

2010: Abir Oreibi rejoint la société de communication Label pour l’aider à se repositionner sur le numérique. En 2011, elle en devient le managing partner jusqu’au rachat, en 2012, de la société par le groupe de communication belge Emakina.

2011: elle investit dans le capital de Lift et prend la présidence, après le départ de Laurent Haug, le fondateur.

Membre du jury Swiss ICT Award. ■ Sylvie Reinhart, 33 ans

1998-2001: organisatrice de concerts à la Reitschule.

Rencontre à Berne des entrepreneurs culturels et commence des études en économie.

2004: elle cofonde la société DreamLab.

2006: Sylvie Reinhart quitte DreamLab. Elle prend quelques mois sabbatiques à New York. Elle y travaille dans la promotion économique et culturelle dans le West Village. KGB BarR (littérature). Sylvie Reinhart entend parler de Lift et contacte Laurent Haug pour savoir si elle peut donner un coup de main. Elle participe à son premier Lift.

2007: elle travaille pour PostFinance, où elle s’occupe de la refonte du nouveau site web. Elle découvre les Creative Industries (mélange culture et économie).

Sylvie Reinhart emménage à Berlin et travaille au sein de la Zentrale Intelligenz Agentur pour organiser des conférences sur l’industrie créative.

2007: elle rentre en Suisse et devient cheffe de projets chez Lift, codirectrice de Lift, puis directrice en 2011. Elle sort du conseil d’administration de DreamLab.

2011: Sylvie Reinhart intègre plusieurs jurys (Pour-cent culturel Migros pour la culture numérique et leur programme Concours médias et robots pour les 8 à 20 ans).

Curatrice et modératrice d’autres événements relatifs à l’économie créative.

Publicité