Son article 3 établit «une Union économique et monétaire dont la monnaie est l’euro».

Son article 127 fixe les limites et le mandat de la BCE et du «Système européen de banques centrales» (SEBC). Il grave dans le marbre la lutte contre l’inflation.

«L’objectif principal du Système européen de banques centrales (SEBC) est de maintenir la stabilité des prix. Sans préjudice de l’objectif de stabilité des prix, le SEBC apporte son soutien aux politiques économiques générales dans l’Union, en vue de contribuer à la réalisation des objectifs de l’Union, tels que définis à l’article 3 du traité sur l’Union européenne. Le SEBC agit conformément au principe d’une économie de marché ouverte où la concurrence est libre, en favorisant une allocation efficace des ressources […]»