Gigot d’agneau. Migros ne connaît pas encore de rupture de stock, mais les produits exotiques pourraient commencer à manquer si la situation continue. Sont concernés en premier lieu les ananas, les mangues, les papayes ou certains produits thaïs, mais aussi les gigots d’agneau en provenance d’Angleterre, d’Ecosse et de Nouvelle-Zélande. «Il s’agit de produits dits ultra-frais, qui viennent en avion», souligne Myriam Gaillard Houriet, porte-parole de Migros-Vaud. En cas de rupture de stock, une hausse des prix n’est pas exclue.

Répit pour les étrangers en instance de renvoi. Les immigrés clandestins ne peuvent plus être renvoyés dans leurs pays. En France, on dit que certains centres de rétention débordent.

La France touchée au cœur.

Un congrès de cardiologie se tenait la semaine passée à Tel-Aviv. 10% des cardiologues de région parisienne y sont encore coincés, selon France 2. La secrétaire nationale du Parti socialiste, Martine Aubry, est de son côté bloquée en Inde avec d’autres représentants du mouvement à la rose, dont Harlem Désir.

Nikos Aliagas, Stéphane Bern, Jean-Paul Gaultier, Antoine de Caunes, Jane Birkin et Joann Sfar se trouvent coincés en Grèce. Ils sont à Athènes pour le 11e Festival du film francophone.

Taxis chanceux. Le comédien John Cleese aurait pris un taxi pour se rendre de Norvège en Belgique. Tarif: 7000 dollars.

En Autriche, les taxis proposent leurs services devant l’aéroport de la capitale. Un Vienne-Paris – un peu plus de 1000 km à vol d’oiseau – coûte ainsi quelque 500 euros, tandis que pour un Vienne-Oslo, les prix varient de 1000 à 10 000 euros selon les extras – nuit d’hôtel, haltes touristiques ou exigence d’avoir plusieurs chauffeurs.

Portefeuille. Elu le 28 mars et entrant formellement en fonction le 1er juin, le Conseil d’Etat bernois 2010-2014 avait mis à l’ordre du jour de sa séance de cette semaine la répartition des départements. Le gouvernement et en particulier la nouvelle élue PBD Beatrice Simon attendront le retour du ministre UDC Christoph Neuhaus, bloqué aux Etats-Unis, pour décider à qui confier les Finances.

Routards. Des centaines de jeunes routards européens sont coincés en Australie, contraints de prolonger leur séjour. Cela «provoque davantage de dépenses à la fin de leur voyage, au moment justement où ils n’ont plus beaucoup d’argent», selon le témoignage à l’Agence France Presse d’un responsable de l’auberge de jeunesse de Sydney Harbour.

C’est du sport. Les débuts des championnats d’Europe de gymnastique, qui doivent se tenir à Birmingham, ont été reportés d’un jour, le 22 avril au lieu du 21, afin de laisser le temps d’arriver aux différentes équipes. Les Suisses ont rejoint le lieu de la compétition dimanche soir, après 19 heures de car. Courbaturés, déjà? Idem pour les joueurs de l’Olympique lyonnais, contraints de rejoindre en bus Munich, où ils doivent affronter mercredi le Bayern. Le FC Barcelone, de son côté, prendra le car pour rallier Milan ce mardi soir et disputer la demi-finale aller de la Ligue des champions. Bloqué à Francfort, le champion du monde d’échecs, l’Indien Viswanathan Anand, a quant à lui exigé le report de la finale mondiale l’opposant au Bulgare Vesselin Topalov à partir du 23 avril à Sofia.

Les roses du Kenya. L’annulation des vols en Europe coûte quelque 4 millions de francs par jour à Nairobi, estime le Daily Nation . Si le tourisme, en basse saison, est frappé de manière encore supportable, la situation est «désastreuse» pour le secteur horticole, dit un responsable de la branche. A cette période de l’année, les producteurs envoient 1000 tonnes de fleurs par jour vers l’Europe, pour une valeur de 3 millions de dollars.

Cours de prononciation. Le New York Times consacre un article à la prononciation du nom du fameux volcan, rappelant au passage que ledit nom – 16 lettres et six syllabes et demie – rapporte 47 points au Scrabble.

Extinction de voix. Composée de 100 personnes, la troupe de la comédie musicale Mozart a eu bien du mal à rallier Genève vendredi soir dernier, pour la première des neuf représentations de son opéra rock à l’Arena. «Une heure et demie avant le spectacle, personne n’était arrivé», explique Michael Drieberg, directeur de Live Music Production. La grève du personnel de la SNCF n’a pas arrangé les choses. Mais au bout du compte, seule une chanteuse a dû être remplacée par une doublure.»

Grève des grévistes. Le syndicat des contrôleurs aériens grecs a annoncé lundi qu’il ajournait une grève prévue les 22 et 23 avril pour ne pas aggraver les perturbations du trafic aérien. Il n’a pas précisé qu’une grève des contrôleurs a moins d’impact dans un ciel sans avion.

Abri atomique. Située à côté de l’aéroport de Genève, la commune du Grand-Saconnex a ouvert dimanche un abri de la protection civile d’une capacité de 200 places pour accueillir plusieurs dizaines de «backpackers», selon Bernard Favre, secrétaire général du Département genevois de la solidarité et de l’emploi. Ces voyageurs, qui partent avec comme seul bagage un sac à dos, se sont vite retrouvés désemparés au moment où les avions ont été cloués au sol; les auberges de jeunesses toutes proches sont pleines.

Contrôleurs entraînés. Un mois et demi avant l’arrivée du nuage de cendres sur le nord de l’Europe, les contrôleurs du ciel européens s’étaient entraînés à affronter un scénario de ce type, selon l’Agence France Presse. Ils avaient alors jugé cette perspective aussi peu probable qu’«un nuage de sauterelles sur l’Europe». Un exercice identique avait eu lieu en 2009.

Mariage sur Skype. Sean et Natalie, mariés civilement il y a trois semaines en Australie, auraient dû fêter leurs noces dimanche en Grande-Bretagne. Bloqués à Dubaï, sur le trajet, ils ont organisé une cérémonie sur Skype avec leur famille et leurs amis. Pour l’occasion, le personnel de l’hôtel a décoré le hall et préparé un gâteau.

Tour en hélico au-dessus du volcan. Le site Internet de l’agence islandaise Nordurflug, qui organise des vols en hélicoptère au-dessus des volcans de l’île, était inaccessible hier.

Inventions. L’inquiétude règne parmi les organisateurs du Salon des inventions, qui doit s’ouvrir mercredi à Genève à Palexpo avec 800 exposants et près de 70 000 visiteurs attendus. «Les deux tiers de nos exposants viennent de pays lointains. Ils ne peuvent pas prendre le train, explique le porte-parole du Salon, Gérard Sermier. Les Russes se sont déjà organisés: ils viennent en bus.»

Le FMI aussi. La délégation du FMI ne commencera pas son travail sur la crise grecque comme il était prévu ce lundi à Athènes, mais seulement mercredi en raison du blocage du ciel européen lié à l’éruption du volcan islandais, «si les conditions le permettent».

Magnanimité des gagnants. La SNCF, les chemins de fer français, va proposer des billets à 50 euros pour les Français rapatriés vers les aéroports du sud du pays, afin de leur permettre de regagner le nord de la France, a annoncé lundi son président, Guillaume Pepy.

START repoussé. Plusieurs réunions organisées à Genève par des agences de l’ONU ont été annulées et repoussées à une date indéterminée. La session spéciale de la conférence du désarmement prévue pour mercredi sur le traité START avec les chefs négociateurs américain et russe est aussi annulée. Idem pour la semaine de négociations sur un nouveau traité pour le cacao, organisée par la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement.

Vidéoconférence. Les organisateurs du Global Health Forum, une initiative des Hôpitaux universitaires genevois (HUG) et de la Faculté de médecine de l’Université de Genève, ont fait appel à la vidéoconférence et à Internet pour pallier l’absence des orateurs. Seuls 260 des 1000 spécialistes de la santé de 80 pays prévus étaient présents lundi matin. «Un intervenant se trouve bloqué à l’aéroport de Colombo, au Sri Lanka. Il communique avec nous grâce à son ordinateur, depuis sa chambre d’hôtel», explique Gabrielle Landry, directrice de la conférence.

Twitter, encore. Face à la cacophonie et au désordre ambiant, les internautes s’organisent sur les réseaux sociaux. Evolution du nuage de cendres, état d’ouverture des aéroports ou plans de covoiturage à travers l’Europe, Twitter a fait office de cellule de crise ces derniers jours.

En rade. La chanteuse américaine Whit­ney Houston a dû prendre un ferry depuis la Grande-Bretagne pour l’Irlande, où elle donne une série de concerts.

Hôtels. Les hôteliers genevois enregistrent une baisse de chiffre d’affaires de 10 à 15% pour l’instant. La situation pourrait empirer, prévient Paul Muller, directeur de Manotel et président de la Société des hôteliers de Genève. «Bon nombre des personnes qui étaient coincées à Genève ont trouvé un moyen de partir, soit en train, soit en voiture de location. Maintenant, nous faisons face à des annulations de dernière minute.»