Il y a quelques bonnes choses à butiner dans les grilles d'été des radios publiques généralistes, qui proposent une forte dose de distractions en tout genre. L'auditeur peut retenir, par exemple, la tranche de 11 heures de RSR La Première, dévolue à Thierry Romanens et son Souriez, on vous écoute. Face à un invité local plûtot détendu, le chansonnier humoriste encadre une escouades de rigolards dans une ambiance gavroche qui tranche agréablement sur le paysage de la proprette RSR. Pascal Rinaldi y accomplit en outre une gageure quotidienne en composant en 50 minutes une chanson – correcte – aux paroles dictées par des mots clés suggérés par un auditeur forcément vachard. L'heure suivante, ambiance comparable sur France Inter et ses Aventuriers des vacances perdues, au choix d'invités toutefois plus somnolents. A 16 heures sur la RSR, Love me do dresse une exploration sympathique des années 60 au travers des aventures d'un couple, tandis qu'en soirée, Trafic continue ses balades dans les festivals de l'été, ce que fait aussi brillamment Bernard Lenoir sur France Inter. Signe des temps, la grande station française se montre toutefois plus prudente que l'année passée, où Laurence Boccolini animait le journal du matin et où se multipliaient les émissions franchement foutraques.