Il y a exactement huit ans et sept mois apparaissait sur le marché le premier Palm. Le succès foudroyant de ce premier assistant personnel numérique (PDA) – un million d'unités vendues en 18 mois – fit vite oublier la tentative avortée d'Apple, trois ans auparavant, de lancer un tel appareil. Palm entra si vite dans le vocabulaire courant qu'il a longtemps masqué l'arrivée d'une dizaine de concurrents.

L'arrivée menaçante, dans leur rétroviseur, du Smartphone et du Tablet PC de Microsoft, les pousse tous aujourd'hui à brutalement relancer leur guerre de l'innovation. D'autant que Dell compte bien s'approprier une part du gâteau. Tour d'horizon.

Marché globalement difficile

Les fabricants de PDA traversent une passe difficile, avec une baisse des ventes mondiales de 2,4% au troisième trimestre 2002. Sur les neuf premiers mois, la chute atteint 8,3%. Selon la société d'étude américaine Gartner Dataquest, 2,55 millions d'unités ont été vendues de juin à août. Avec une part de marché de 31,7%, Palm conserve la tête, devant Sony (13%) et HP (13%). Si, comme l'affirme Gartner, les consommateurs hésitent davantage à dépenser 1000 francs pour un modèle récent, Dell pourrait frapper un grand coup en annonçant, cette semaine, le lancement de deux PDA bas de gamme. Avec un prix de quelque 300 francs, ils seraient les assistants les moins chers utilisant la plateforme Pocket PC de Microsoft. Le fabricant ViewSonic devrait également proposer son modèle V35 à un prix abordable. La guerre des prix a récemment été relancée du côté des PDA fonctionnant avec Palm OS, plateforme plus simple et moins gourmande en capacités, qui équipe la moitié des assistants personnels. Palm commercialise ainsi depuis quelques jours le modèle Zire, l'un des PDA les moins chers du marché (159 francs). Selon certains analystes, l'affrontement sur les prix pourrait contraindre plusieurs fabricants de PDA à quitter le marché. A noter que, malgré sa sobriété, Palm OS bénéficie aujourd'hui de 15 000 applications supplémentaires, créées par quelque 25 000 développeurs recensés.

Le haut de gamme en vogue

Critiqué pour son manque d'innovation, Palm a rassuré ses fans en présentant récemment de nouveaux modèles haut de gamme, les Tungsten.

Ils comportent un processeur puissant de type ARM cadencé à 144 MHz, un écran 65 000 couleurs et 16 Mo de RAM. Les Tungsten sont parmi les premiers PDA à être dotés du système d'exploitation Palm OS 5. Ils comprennent entre autres Versamail (logiciel complet de mail) et un module de communication Bluetooth. Le prix? Environ 800 francs. La version américaine, disponible en Europe l'année prochaine, comprend déjà une antenne et une fonction GSM.

Les fabricants de PDA ne veulent pas manquer le développement rapide des réseaux sans fil. Il sera ainsi bientôt possible de surfer, à haut débit, sur Internet, avec son assistant personnel dans les lieux publics équipés de bornes Wi-Fi. Toshiba, HP et Sony préparent pour les prochaines semaines des modèles compatibles. Le prochain Ipaq de HP, d'un coût proche des 800 francs, intégrera un module Bluetooth et disposera d'un système d'identification lié à un lecteur d'empreinte digitale. Côté logiciels, des itinéraires routiers ont fait leur apparition, ainsi que des méthodes d'apprentissage de langues.

La concurrence des Smartphone

Les téléphones mobiles pourraient-ils concurrencer les PDA? Les premiers Smartphone, téléphones auxquels sont greffées, par exemple, des fonctions d'agenda, étaient peu pratiques, à l'image du Nokia Communicator. Mi-novembre, une nouvelle gamme de Smartphone équipés d'un système d'exploitation de Microsoft devraient être vendus en Suisse. Il sera ainsi possible, sur un écran couleur, d'utiliser une version allégée d'Outlook, de Windows Media Player ou de MSN Messenger. Ces portables seront proposés avec un abonnement de téléphonie mobile.

Et bientôt le «Tablet PC»

Microsoft a également collaboré avec d'autres fabricants, mais de PC cette fois, pour créer le Tablet PC, un ordinateur portable dont l'écran pivote. Il est alors possible de dessiner ou d'écrire sur l'écran au moyen d'un stylet, à la manière d'un PDA, ou d'utiliser un clavier classique. En vente dans les prochains jours, le Tablet PC devrait coûter plus de 1500 francs.