Gears of War: Judgment

Fin de série

Testé sur XBox 360.

«Gears of War», licence captive de la XBox 360, est censé en être un fleuron. Ce fut le cas: les premiers épisodes de la série, dont le cadre s’articule autour de la guerre opposant dans un futur plus ou moins proche les humains aux Locustes - des extraterrestres aux formes très différenciées et aux intentions belliqueuses -, témoignaient d’un certain sens épique.

Ce n’est pas exactement le cas de ce dernier volet, qui emmène le joueur une quinzaine d’années avant la date du premier épisode de la série, au tout début de l’invasion des Locustes: on y suit tour à tour quatre soldat(e)s de la Coalition des Gouvernements Unis déféré(e)s devant la justice militaire pour trahison. Là se trouve peut-être la seule originalité du titre, dont la narration prend le biais des témoignages des accusés. Pour le reste, on est avec «Judgment» dans une artificielle succession de scènes: on passe d’arène en arène pour y annihiler de l’extraterrestre en rafales - on a là l’ADN minimal du FPS, strictement rien de plus.

Par chance, la réalisation du jeu est optimale: décors élégants, prise en mains et fluidité tout à fait agréables. Et reconnaissons à «Gears of War» que son bestiaire interstellaire ne manque pas de charme: humanoïdes plus ou moins altérés, formes insectoïdes, tout y passe, comme dans un joli cabinet de curiosités.

Note: 2,5 sur 5

Publicité