C’est fait: la version 3.5 de Firefox est disponible en téléchargement depuis quelques heures. Légèrement en retard par rapport à son plan de troute initial, la fondation Mozilla, qui gère le développement du navigateur, a une nouvelle fois pulvérisé ses résultats. Moins d’un jour après ses débuts, la dernière version a déjà été téléchargée plus de trois millions de fois.

Peu de nouveautés seront de prime abord visibles par l’utilisateur. La vitesse de chargement a été sensiblement améliorée, ce qui place toujours Firefox dans le peloton de tête des navigateurs les plus rapides. L’utilisation de la mémoire a été modifiée, et il est désormais possible, comme avec le navigateur Chrome de Google, de surfer en «mode privé» de manière à ne donner et ne laisser aucune trace. Les vidéos sont lues plus facilement. De plus, les développeurs d’applications bénéficient d’outils améliorés.

Actuellement, selon la firme Net Applications, Firefox compte environ 22,5% de parts de marché mondiales, derrière Internet Explorer, mais largement devant Safari, Chrome et Opera. Firefox ne cesse de progresser, et ce à la même vitesse que Chrome et Safari. Il est ainsi possible qu’Internet Explorer se fasse à terme dépasser par ses concurrents, d’autant que Microsoft a récemment annoncé que Windows 7, son futur système d’exploitation, sera livré sans Internet Explorer. Les Européens devront eux-mêmes le télécharger séparément. Vu que Firefox est encore devant Explorer en terme de performances, il n’est pas certain qu’ils seront nombreux à effectuer ce geste...