Le magazine Droit de Cité s'est fait un devoir hier matin de parler vache folle et fièvre aphteuse avec les incontournables Fernand Cuche et José Bové et, en face d'eux, quelques fonctionnaires apparemment compétents sinon très charismatiques. Le magazine dominical de la TSR a sans doute bien fait de revenir sur ce feuilleton agricole qui pourrait, après des semaines passées à la une du Téléjournal et des journaux, sembler fastidieux. La transmission de la fièvre aphteuse inquiète en effet encore sérieusement à en croire les questions de téléspectateurs qui se demandent si les animaux domestiques, voire même les insectes et les oiseaux, pourraient être en cause. Ces messieurs ont su nous rassurer sympathiquement. Ils ont surtout su, au-delà des maladies qui font et refont l'actualité, donner un aperçu clair de ce qui, dans la politique agricole européenne, les encourage sinon les sécrète. Du coup, avantage certain pour les béotiens, il n'est plus indispensable d'écouter ni de lire dans le détail les prochains développements médiatiques concernant fièvre aphteuse et vache folle. Grâce à Droit de Cité et pour quelques jours au moins, nous pouvons croire que nous avons compris le contexte de ce dossier complexe.