Comment expliquer l’augmentation de la criminalité en ville de Fribourg? Par le Printemps arabe, selon la police cantonale, et la présence d’une soixantaine de requérants d’asile d’Afrique du Nord qui résident dans la région. La police cantonale a présenté ce mardi matin le bilan de son opération «Eden» menée ces derniers mois. Depuis le début de l’année, elle a effectué 75 interpellations pour 66 personnes, 56 dénonciations et 8 détentions avant jugement.

«Au final, la criminalité des ressortissants du Maghreb a baissé grâce à l’opération Eden. Ceci a non seulement été confirmé par les chiffres, mais également par les retours des commerçants», se réjouit la police. La crainte est maintenant que le phénomène se déplace dans d’autres zones urbaines du canton.

410% de vols en plus dans les voitures

Les policiers ont noté au début 2012 une augmentation de 410% du nombre de vols par effraction dans les voitures, par rapport à la même période en 2011 et 2010. Ces Nord-Africains commettent le plus souvent des vols à l’étalage, des agressions, des infractions aux lois sur les stupéfiants et sur les étrangers.

L’an dernier, la police avait aussi enregistré une hausse de la criminalité dans les jardins et les espaces publics, à laquelle avaient contribué des ressortissants des pays du Maghreb. Elle avait alors dénoncé 88 personnes.

Côté prévention, les forces de l’ordre réitèrent leurs appels à la prudence à l’attention de la population. Elles sont aussi en contact avec les commerçants et les responsables des foyers pour requérants d’asile, ont-elles tenu à rappeler ce mardi.