Court-circuit

Gmail,si rapide, si lamentable

Outlook face à Gmail? A priori, le match est totalement déséquilibré. Le premier est perçu comme lourd, avec des possibilités de paramétrage limitées. Et puis, c’est du Microsoft, donc forcément moins bien que ce que propose Google. Voire…

Depuis quelques jours, le système de messagerie du Temps a été migré sur Gmail. Jusqu’à présent, j’utilisais le service de Google à titre privé. Avec satisfaction: Gmail est de loin le service le plus rapide, le plus léger et c’est lui qui filtre le mieux les spams. Travailler chaque jour plusieurs heures devant Gmail aurait donc dû être un bonheur. Or c’est une plaie.

Des exemples? Par défaut, Gmail n’affiche pas le corps du message. D’accord, il faut l’activer dans les paramètres. Mais pas n’importe où. Dans le «laboratoire» de Gmail, soit des fonctions créées par des utilisateurs et non pas par Google lui-même. Surréaliste. Autre exemple: vous voulez supprimer un message en cliquant sur la touche «delete» du clavier? Impossible. Là encore, il faut passer par le «laboratoire» pour activer ces raccourcis, mais impossible d’utiliser «delete». Vous voulez voir à quel message vous avez répondu? Impossible, même via ce cher «laboratoire».

Gmail n’a – on le sait depuis longtemps – pas de dossiers, mais des «libellés». Peu pratique, peu transparent, ce système est inefficace.

S’il veut entrer davantage dans le marché entreprises, Google devra être un peu plus sérieux.