Asa sortie en 1998, l'inestimable jeu vidéo Half-Life réinventait brillamment le concept de FPS (jeu de tir à la première personne), préfigurant un genre dont la plupart de ses successeurs allaient ouvertement s'inspirer. A savoir un cocktail réussi d'action et d'aventure, saupoudré d'une pointe de réflexion. Après un développement incroyablement long et tortueux, Valve (éditeur de Half-Life) s'est enfin décidé à publier la suite de son mythique FPS, au grand soulagement des fans les plus impatients. Car six années d'attente ont alimenté les rêves des joueurs, nourrissant parfois des espérances démesurées. Dans ce contexte impitoyable et passionné, Half-life 2 parvient néanmoins à s'illustrer de façon remarquable.

Premier constat: le jeu ne révolutionne pas le genre, mais il rassemble avec brio les ingrédients les plus savoureux des meilleurs FPS actuels. Des balades décoiffantes, à buggy et en hydroglisseur, figurent notamment au programme. D'un point de vue graphique, Half-Life 2 égale sans peine les nouveaux standards récemment établis par Far Cry et Doom 3. A témoin, le rendu exceptionnel des visages, de même que la gestion bluffante des effets de transparence, telle la restitution magnifique des plans d'eau. Quant à la bande son, elle se situe également au meilleur niveau dans cette version française intégrale: le grondement des hélicoptères traquant obstinément le joueur s'ajoute aux cris terrifiants des bestioles infestant les lieux traversés, ce qui renforce le sentiment d'oppression savamment entretenu tout au long de l'aventure.

Parmi les trouvailles originales, l'arme anti-gravité s'avère vraiment irrésistible. Grâce à cette machine, il est possible d'aspirer à distance des objets plus ou moins gros (caisses, barils, radiateurs, poutres, lames de scies circulaires…) à la manière d'un aimant, et de les projeter ensuite avec une violence inouïe, d'un simple clic de souris. Ce procédé dévastateur permet d'économiser de précieuses munitions.

Au chapitre des critiques, signalons que des chargements nombreux et relativement longs entrecoupent les niveaux, et que des ralentissements intempestifs (gel de l'écran) surviennent parfois au plus mauvais moment lorsque l'action bat son plein. Mais ces menus défauts ne sont jamais rédhibitoires, loin s'en faut.

Au final, Half-Life 2 s'impose comme le FPS le plus prenant et le plus immersif du moment. En outre, une version graphiquement réactualisée du célèbre Counter-Strike (FPS online multi-joueurs), livrée avec le jeu, fournit une ultime raison de craquer. Précision importante, une connexion internet est requise pour profiter de la dernière production de Valve, et ce même pour jouer en solitaire. Au moment d'installer le jeu, et lors de chaque lancement, un logiciel appelé Steam vérifie de manière systématique auprès des serveurs de Valve que le compte du joueur est valide. Si besoin est, le programme télécharge automatiquement les éventuelles mises à jour.