On peut s'interroger sur l'habitude prise par la TSR de passer en été des compilations de Mise au Point pour cause de vacances alors que les habitudes changent et que les voyages se raccourcissent. L'absence de reportages d'actualité se faisait cruellement sentir hier soir où deux au moins des sujets abordés au Téléjournal auraient mérité plus ample développement: le recrutement difficile de nouveaux délégués pour le CICR et l'impuissance des forces de l'ordre et de la justice face à la présence publique devenue plus «politique» des skinheads en Suisse.

A défaut donc de Mise au Point du jour, on s'habitue bon gré mal gré au magazine santé que TSR2 repique à la TV alémanique. On s'y habitue malgré la traduction et des numéros de téléphone d'urgence zurichois. Il faut dire qu'hier soir, l'émission consacrée aux malaises cardiaques était pimentée par la présence de l'ancien conseiller fédéral Flavio Cotti venu parler de son opération du cœur, pousser de son auguste index un bouton lors d'une simulation de défibrillation et, accessoirement, entendre déballer devant tout le monde les trucs qui lui permettent de combattre la calvitie. Ce fut l'occasion de réfléchir autant au destin télévisuel des anciens conseillers fédéraux qu'à l'avenir du pontage coronarien.