Formula One 2002, pour PS2

Dans le domaine des jeux de formule 1, deux grands éditeurs s'affrontent: Electronic Arts avec F1 2002 et Sony grâce à son nouveau titre Formula One 2002. Après avoir testé celui-ci, la guerre semble tourner à la défaveur de Sony.

A l'image des paysages, la modélisation des voitures est correcte, mais exempte de finesse. Les effets météorologiques sont mauvais, surtout en comparaison avec l'opus concurrent. Le moteur graphique du jeu semble souffrir lorsque l'affichage comprend plus de quatre bolides. Sur le plan audio, les commentaires sont aussi variés que ceux de Thierry Roland pour le football. De plus, ils ont le malheur de tomber à des moments inopportuns du jeu. La musique du mode arcade n'améliore rien.

Les modes de jeu restent classiques: course simple, championnat, contre-la-montre, arcade et simulation. Ce dernier offre un vaste choix de réglages, qui vont de la compression des suspensions à l'antipatinage. Des options qui plairont plus aux professionnels de la mécanique qu'aux novices!

Dix-huit mois après la version 2001, Formula One 2002 contient, grâce à la licence officielle de la Fédération internationale automobile, les dernières informations concernant les équipes, les pilotes et même les modifications de circuit de cette saison. Avec sa prise en main aisée, ce jeu attirera les joueurs peu exigeants, tandis que les mordus préféreront son rival.

Distr. Sony, env. 90.-

Kingdom Hearts, pour PS2

Mickey a été kidnappé! De lugubres êtres, connus sous le nom de Heartless, se sont emparés de lui. Voici le triste sort qu'a réservé Disney à sa mascotte dans son dernier jeu. Kingdom Hearts, réalisé avec Square, le créateur de Final Fantasy, marie la magie enfantine des studios Disney avec un style japonais Manga. Le joueur incarne Sora, un vif aventurier de 14 ans, qui n'hésite pas à s'allier à Donald Duck et Dingo pour sauver Mickey et détruire des créatures maléfiques. Leur recherche les emmène dans de nombreux mondes au design soigné et aux vues impressionnantes, toujours accompagnée d'une musique adaptée et de qualité. De nombreuses surprises attendent le joueur, tel l'apparition de vedettes des studios Disney, tel Tarzan.

Malheureusement, le jeu comporte d'innombrables et d'inévitables scènes animées à l'effet soporifique, qui rendent la jouerie saccadée et pénible. D'autre part, la caméra du jeu manque cruellement de réactivité et le système de combat reste simpliste. Les combats s'apparentent à un concours de malades de Parkinson, contraints de presser sans cesse et à toute vitesse un bouton sur la manette.

Néanmoins, ce nouveau titre de Disney, déjà numéro 2 des ventes aux Etats-Unis pour le mois de septembre, constitue un excellent jeu de rôle.

Distr. Sony, env. 90.-