La ville de Lausanne a besoin de 850 000 francs pour rendre interactif son site Internet. Ouvert au printemps 1997, monté avec les moyens du bord, le site «www.lausanne.ch» se limite jusqu'à présent à fournir des informations sur les décisions municipales, les musées, les activités sportives ou les résultats des élections. «Notre site est bricolé, relève le syndic Jean-Jacques Schilt. On y trouve certaines informations intéressantes, d'autres qui passionnent un public restreint, mais il y manque beaucoup de choses et la cohérence fait défaut.»

Surtout, la municipalité souhaite utiliser son site comme nouveau moyen de relations entre la commune et les administrés, grâce à l'interactivité, seule véritable plus-value par rapport aux autres moyens d'information.

Une tournée des services a montré qu'une centaine de prestations interactives sont susceptibles d'être proposées sur Internet. Par exemple, il devrait être bientôt possible de demander un acte d'origine ou une autorisation de manifester, de communiquer son changement d'adresser ou de commander son macaron de stationnement sans avoir à se déplacer au guichet ou à décrocher son téléphone. «Le projet est parfaitement réalisable, bien qu'il n'y ait encore guère d'équivalent au niveau d'une ville, assure la municipalité dans sa demande de crédit. Il est même possible de prévoir le règlement des émoluments par Internet, les standards de paiement électronique étant en voie de normalisation.»

Le montant de la demande de crédit a été calculé sur la base des offres préalables de treize sociétés suisses. L'appel d'offres définitif sera lancé après le vote du crédit, et le nouveau site sera mis en service progressivement, six mois après l'adjudication. Sur les 850 000 francs, 130 000 seront dépensés en équipements et 620 000 pour les prestations fournies par l'entreprise mandatée, y compris la formation des utilisateurs et le transfert de savoir-faire au personnel communal. Anne Viredaz, déléguée Internet de la ville, verra son poste porté de 50% à 75% et sera assistée d'un collaborateur ou d'une collaboratrice à 100% pour les tâches de mise à jour et de gestion du contenu. Outre les fonctions interactives, les volets touristiques du site, dans lesquels Lausanne vante au monde ses charmes et ses capacités d'accueil, seront enrichis.

Actuellement 15% des foyers lausannois ont accès au réseau mondial, alors que ce n'était le cas que de 7% il y a un an. La page d'accueil de «www.lausanne.ch» totalise à ce jour 40 000 visites, dont 10 000 entre mars dernier et aujourd'hui.