L’extension de son réseau Wi-Fi via le réseau électrique devient de plus en plus simple

Connexion La communication par courants porteurs en ligne se perfectionne

Elle permet notamment d’améliorer la qualité de son réseau Wi-Fi

C’est une technologie qui a été inventée il y a plusieurs années. Mais qui ne cesse de se perfectionner. La communication par courants porteurs en ligne (CPL) demeure une solution pratique pour les particuliers qui veulent améliorer les connexions à Internet dans leur domicile, et ce tant via le réseau filaire que via un réseau Wi-Fi. Pour savoir les progrès effectués par la CPL, Le Temps a testé le dernier kit vendu par l’un des spécialistes de ce marché, la société allemande Devolo. Le kit testé est le modèle dLAN 1200 + Wi-Fi AC, qui coûte environ 180 francs.

Ce kit est destiné à résoudre deux problèmes, que ce soit pour les habitants d’un appartement ou d’une maison. D’abord le manque de prises RJ45, pour les connexions à Internet, dans son habitat. Souvent, on ne trouve ces prises que sur son modem. Dans le reste de son domicile, il faut connecter son téléviseur ou son ordinateur en Wi-Fi. Autre problème parfois rencontré, le fait que le réseau Wi-Fi ne soit pas disponible avec un débit suffisant dans des pièces relativement éloignées du modem central. C’est pour ces deux types de soucis que la CPL peut s’avérer utile.

La CPL va en effet utiliser le réseau électrique interne de l’habitat pour transmettre Internet. Cette dernière génération d’appareils utilise les trois câbles électriques (phase, neutre et terre) pour faire communiquer les adaptateurs entre eux, avec un débit maximal promis de 1200 Mbit/s. Evidemment, cette vitesse est totalement théorique, car ce qui compte avant tout, c’est la vitesse de la connexion à Internet de base. Dans notre test, il s’agit d’un abonnement Vivo M de Swisscom avec un débit maximal de 50 Mbit/s.

Lors de notre test, nous avons constaté que dans l’ensemble de la maison, et sur les trois niveaux, le débit moyen descendant était, en Wi-Fi et sur un ordinateur portable (test via Cnlab) de 40 Mbit/s. Par contre, dans le jardin, le débit faiblissait à environ 10 Mbit/s. Du coup, un premier adaptateur Devolo a été branché à proximité immédiate du modem, en utilisant un câble Ethernet (fourni avec le kit) pour communiquer entre les deux. Puis l’adaptateur a été branché dans une prise électrique voisine.

A l’étage inférieur, juste devant le jardin, le second adaptateur Devolo a été branché dans une prise électrique. Il a ensuite suffi d’appuyer sur un bouton sur chacun des deux adaptateurs pour qu’au bout de quelques secondes, ils se reconnaissent entre eux et diffusent ainsi Internet via le réseau électrique interne de la maison. Ensuite, il a fallu noter la clé inscrite au dos du second adaptateur dans l’ordinateur pour pouvoir se connecter au réseau Wi-Fi nouvellement créé. Verdict: un débit d’une trentaine de Mbit/s dans le jardin grâce à ce nouveau réseau Wi-Fi.

Avec ce kit, l’utilisateur a le choix entre trois types d’utilisation. Il peut employer les deux adaptateurs pour créer, comme c’est le cas dans notre exemple, un nouveau réseau Wi-Fi avec un nouveau nom et une nouvelle clé. Il peut aussi étendre simplement son réseau Wi-Fi existant en gardant le même nom et la même clé. Enfin, s’il ne veut pas de Wi-Fi, il peut utiliser les prises RJ45 figurant sur le second adaptateur pour y connecter de manière filaire son boîtier TV ou son ordinateur.

Le résultat est donc probant, mais il faut au final porter attention à deux éléments. D’abord, le côté volumineux des deux adaptateurs, longs d’une quinzaine de centimètres. Ensuite, la qualité de son réseau électrique interne, qui influe directement sur le débit.

Avec le kit en fonction, le débit dans le jardin est passé de 10 Mbit/s à une trentaine de Mbit/s