Quel est l’état des lieux de la grippe en Suisse? Le pays traverse actuellement une vague de grippe pandémique, causée par la nouvelle souche virale du sous-type A (H1N1) apparue à la mi-avril au Mexique et en Californie. Mais il devrait connaître une épidémie de grippe saisonnière entre les mois de décembre et mars. «De manière générale, toute vague de grippe dure entre huit et dix semaines», explique Tobias Eckert, de la section des maladies transmissibles à l’OFSP.

3000 cas de grippe A (H1N1)

La grippe A a été détectée en Suisse pour la première fois le 29 avril. Depuis, plus de 3000 cas confirmés ont été annoncés à l’OFSP, et une cinquantaine d’hospitalisations ont été déclarées. Onze personnes, selon le recensement du 8 novembre, ont nécessité des soins intensifs. Pour l’heure, le nombre de cas augmente rapidement, a précisé hier le directeur de l’OFSP Thomas Zeltner. Ainsi, l’OFSP estime à plus de 20 000 le nombre de personnes ayant consulté un médecin la semaine dernière en raison de symptômes grippaux. La semaine précédente, elles étaient 12 000. L’OFSP informera sur les données exactes concernant la grippe A aujourd’hui. Et dans le monde? Selon les dernières indications dont dispose l’OMS, plus de 6260 personnes sont décédées après avoir contracté la grippe A. Les deux tiers des décès sont survenus en Amérique du Nord et du Sud. En Europe, la plupart des décès sont survenus en France, en Irlande et en Grande-Bretagne. Le nombre réel de décès dus à la grippe H1N1 dans le monde est sans doute plus élevé que les cas communiqués, prévient l’OMS.

Selon Thomas Zeltner, la grippe A «reste une grippe modérée, comparable à la grippe saisonnière». La première vague pourrait selon lui s’achever «vers la fin de l’année». Une deuxième vague devrait «normalement revenir à l’automne 2010. Espérons, a-t-il souligné, qu’elle sera aussi modérée que celle-ci».

Et la grippe saisonnière?

La grippe saisonnière a pour l’heure donné lieu à des cas sporadiques, indique Tobias Eckert. On ne connaît toutefois ni la souche ni la virulence de l’épidémie à venir. Selon l’OFSP, la grippe saisonnière est responsable, en Suisse, chaque année, de 1000 à 5000 hospitalisations et de 400 à 1000 décès, dont 90% sont des personnes de plus de 65 ans. Plus virulente que les années précédentes, la grippe 2008-2009 aurait provoqué entre 1100 et 1200 décès. Pour ce calcul, les autorités sanitaires établissent des estimations à partir du nombre de décès survenus durant les pics de l’épidémie.