Parmi les secteurs en première ligne pour adopter les lunettes de Google et y voir de nouvelles possibilités, l’industrie du X semble bien placée. Lors de la conférence marquant la présentation des lunettes, un représentant des studios Pink Visual a ainsi affirmé à PCmag.com que cet accessoire permettrait de développer le genre «point of view», où le spectateur se met à la place des acteurs. «Il est clair qu’un appareil permettant d’enregistrer des vidéos de haute qualité et ce sans utiliser les mains rendra les prises de vue en mode «point of view» beaucoup plus faciles.» Et Quentin Boyler de poursuivre: «Pour connaître vraiment le potentiel complet, nous devons essayer une paire de ces lunettes, mais nous rêvons déjà de façons pour les utiliser pour faire des prises de vue impossibles avec une caméra traditionnelle.»

«Impossible sans cet appareil»

L’industrie du X pourrait ainsi tirer partie de la caméra disposée sur ces lunettes, mais aussi des écrans incorporés dans celles-ci, permettant au spectateur de se créer ainsi une séance privée.

De manière plus sage, Google a démontré qu’il était possible à des parachutistes de filmer et diffuser en direct leur vol et leur atterrissage, les lunettes étant reliées à un smartphone pour la connexion à Internet. Dans le même ordre d’idées, Sergey Brin, directeur de Google, a affirmé que l’expérience de lancer son fils en l’air et de filmer la scène avec ses lunettes était exceptionnelle – «Il aurait été impossible d’avoir ce souvenir sans cet appareil», a-t-il affirmé.

Cyclistes, coureurs et autres sportifs pourraient être intéressés par ces lunettes. De son côté, Sergey Brin a affirmé porter ses lunettes la plus grande partie du temps.