Pour le nouvel épisode de ses aventures, le professeur Layton et son jeune assistant Luke enquêtent sur le mort étrange d’un de leurs amis, décès qui serait lié à une boîte maudite appelée le Coffret céleste. Les deux compagnons décident donc de partir à la recherche de la relique. Cette aventure les mènera à bord d’un train de grand luxe, dans un village suspendu dans le temps et même à la rencontre d’un vampire. Mais ce cadre général n’est qu’un prétexte à ce qui constitue l’essence de ce jeu: les énigmes.

Il y en a plus de 150 de tout type dans cette histoire, mettant aussi bien en valeur les qualités d’observation que de logique, avec une pincée de mathématique élémentaire. Pour chacune d’entre elles, trois indices sont disponibles, indices qu’il faut acheter avec des «pièces S.O.S» que l’on découvre en fouillant les décors du jeu (et que, plus tard, un hamster aidera à trouver). La difficulté des énigmes est variable, les plus difficiles rapportant plus de points. S’il n’est pas nécessaire de toutes les résoudre pour avancer dans le récit, quelques-unes constituent cependant des passages obligés.

Au final, ce nouveau «Professeur Layton» réussit encore une fois à titiller avec bonheur les neurones des joueurs de tout âge. Et constitue la preuve que l’on peut jouer «intelligemment».

Note: 4,5 sur 5