Est-ce bien raisonnable? Le bébé n’est pas encore né mais sa page Wikipédia est en ligne depuis un peu plus de trois semaines. Une page anglaise, of course. Avec l’annonce de la grossesse, les réactions qu’elle a suscitées, le titre qu’il, elle portera… La photo de l’hôpital St Mary’s où l’enfant doit naître. La photo des futurs heureux parents, au balcon de Buckingham Palace, en juin…

Stop. La page est en fait peu intéressante, composée principalement de citations d’articles de presse. Ce qu’il faut lire en revanche c’est la page de discussions, ce forum ouvert à tous, et où contributeurs et internautes peuvent publier leurs commentaires, prendre connaissance des débats soulevés par une page et y participer.

Et en l’occurrence ils sont très animés. Peut-on consacrer une page biographique à quelqu’un qui n’est pas encore né, sur un site encyclopédique qui fait référence? Beaucoup en doutent, de la façon la plus véhémente. Car les pages biographiques de Wikipédia entrent dans la catégorie «Personnes vivantes». Or «pour être vivant il faut être né et ce n’est pas le cas», souligne Jack of Oz. «Le Webster (dictionnaire de référence) mentionne qu’un enfant peut être qualifié d’enfant même lorsqu’il n’est pas né», contre-attaque Surtsicna. «Si la loi ne reconnaît pas encore cet enfant, pourquoi devrions-nous le faire» dit un troisième. «Ces questions sur le statut des fœtus, des bébés à naître sont philosophiques et nous dépassent, dit encore un autre, nous ne devrions pas nous impliquer dedans.» «C’est la chose la plus ridicule du monde», dit encore un autre contributeur, pour qui il faudrait simplement créer une nouvelle catégorie de pages: les personnes à venir…

Autre sujet de discussion, moins polémique: s’agit-il vraiment du bébé le plus célèbre du monde, comme l’a déjà baptisé le New York Times? Et qui a calculé cette somme de 260 millions de livres que son arrivée est censée apporter au royaume de Sa Majesté? Qui doute encore du sérieux de Wikipédia? Les internautes ne sont pas près de laisser passer des informations non vérifiées.

Plusieurs demandes de suppression de la page ont été déposées. Sans effet jusqu’ici – le sujet s’éteindra de lui-même tout bientôt, la maman étant entrée à la maternité ce lundi matin.

Au fait, le bébé royal a aussi au moins deux pages Facebook, et quatre comptes Twitter (parodiques).

Et parce qu’il n’y a pas que le numérique: c’est sur un panonceau placardé sur un cadre en bois qui sera déposé derrière les grilles de Buckingham Palace que l’Annonce sera faite. C’est cette coutume ancestrale qui informera le monde suspendu dans l’attente si c’est une fille ou un garçon. Good old days…