Le New York Times vient de lancer un réseau de sites internet fournissant des informations locales aux habitants des banlieues de New York et du New Jersey. Le grand quotidien justifie cette initiative, baptisée «The Local» (La Locale), par une volonté de diversifier son potentiel journalistique et d’engager sa clientèle vers de nouvelles voies, «en y privilégiant l’interactivité»: ces sites de proximité fourniront des informations sur les écoles, les restaurants, les transports, les services administratifs, les loisirs, les événements locaux.

«Malgré une dette de 1,1 milliard de dollars, la résistance s’organise», donc, relève Le Monde, qui publie une très belle enquête sur les difficultés rencontrées par le NYT, «debout dans la tourmente»: le quotidien avait décidé d’investir «dans un site internet promis à grande fréquentation, destiné à prendre peu à peu la relève du papier et accueillir de plus en plus de publicité. Mais la logique internet n’est pas celle du papier», d’où cette nouvelle orientation vers le réseautage proposé par The Local.

Planète Média