On en parle

Nouvelle vieille arnaque sur Facebook

Lundi dernier, Mark Zuckerberg, dans un questions/réponses avec les usagers de Facebook, dévoilait que ses ingénieurs étaient sur le point de lancer une nouvelle fonctionnalité pour marquer sa tristesse et son empathie. Le monde entier attendait plutôt un bouton «Je n’aime pas». Tout le monde en parle. Et une série de petits arnaqueurs sortent du bois en faisant circuler sur ce même Facebook des attrapes annonçant l’introduction du bouton tant espéré et attendu. Pour l’obtenir, il suffit de cliquer sur un lien et zou, site piégé, détroussement organisé des identifiants et des mots de passe. Et le malheur est arrivé. L’arnaque circulait déjà en 2011. Elle refait surface en 2015. Et refera surface à chaque fois que la conversation tournera autour de ce bouton. C’est cela aussi Facebook: l’éternel retour des éternelles mêmes arnaques. Prudence!