Pendant trois semaines, découverte de sites web qui font référence

Une œuvre d’art qui vous fascine? Mettons La Nuit étoilée de Vincent van Gogh et ses flots psychédéliques de couleurs, ses cylindres fous de lumière. L’œuvre (qui est au MoMa) vous est familière, certes. Mais l’explorer dans ses moindres aplats, ses infimes coups de pinceaux, ses minuscules pointes de noir, de bleu, de jaune, la réalité de sa pâte? Plus difficile… Jusqu’à ce que survienne le Google Art Project. Née de la volonté de Google de documenter, avec les technologies les plus acérées du moment, les milliers d’œuvres d’art que recèlent les musées, collections et galeries du monde entier, la plateforme permet ainsi d’avoir accès à quelque 150 musées et collections disséminés aux quatre coins du monde: ce qui nous mène de l’Acropolis Museum au Zimmerli Art Museum de la Rutgers University en passant par le MoMa, l’Ermitage, le Musée royal des beaux-arts de Belgique… On imagine bien que toutes les institutions du monde n’ont pas embarqué dans le projet, mais ce ne sont pas moins de 32 000 œuvres qui sont ainsi disponibles en quelques clics. Et pour certaines, dans un luxe de pixels inimaginable: ainsi cette Nuit étoilée livrée en très haute définition (soit 7 milliards de pixels) confère, à chaque mouvement de souris vers l’infiniment petit de la toile... les frissons de la création.