Court-circuit

Récents mais si vite obsolètes

Le fléau de l’obsolescence programmée a fait beaucoup moins parler de lui ces derniers mois. Pas de scandale majeur, pas de fabricant pris en flagrant délit de sabotage de ses propres appareils électroniques.

Et puis, très discrètement, Google a annoncé il y a quelques jours un changement majeur concernant YouTube. La firme n’a pas utilisé son blog officiel, mais un site de dépannage pour son service de vidéo. Dans un message traduit en plusieurs dizaines de langues, Google annonce que certains appareils fabriqués en 2012 ou précédemment ne seront plus capables de faire fonctionner YouTube. Et ce qui frappe, c’est la large palette d’appareils concernés: il y a des iPhone, des iPad, des Apple TV, des Google TV ou encore des consoles de jeu. Tous les terrains sur lesquels Google s’est avancé avec son application YouTube.

Il s’agit ensuite d’une sorte de cascade de l’obsolescence programmée. Si l’on prend l’iPhone, il faut que ce smartphone puisse faire tourner la version 7 du système d’exploitation iOS – même si Google donne des versions différentes entre les versions anglaise et française de son site. Or certains de ces téléphones ne sont pas assez puissants pour faire tourner cette version d’iOS…

Bien sûr, il reste pour les fans de YouTube la possibilité de regarder des vidéos via le navigateur web. Reste que trois ans pour devenir obsolète, c’est un destin bien rapide pour de nombreuses machines.