Un océan de pleurs en un temps record

Le festival nyonnais est bien sûr complet

A 12h53 mercredi, sur son compte Twitter, le Paléo Festival Nyon a écrit: «LE FESTIVAL EST COMPLET! On vous remercie énormément pour votre confiance! #paleo2015.» En moins d’une heure, donc, tout est parti: on a eu notre marronnier annuel. Et puis l’ulcération, les larmes.

«@PaleoFestival Super! Avoir fait 56min sur la file d’attente en ligne pour n’avoir aucun billet…» se plaint par exemple @Thibaut­Vultier, le secrétaire général du PDC en Ville de Fribourg. Un autre internaute mâche un peu moins ses mots: «@PaleoFestival, bravo… Et après ça vient pleurer au TJ avec le marché noir? File d’attente: une honte! Mais pas grave, vous avez un record.»

«Extraordinaire chaos»

Sur ce, le site Paleo.ch claironne qu’«il reste des moyens d’obtenir des billets», mais sur la page Facebook du maître de céans, Daniel Rossellat, une internaute vilipende l’«extraordinaire démonstration de chaos dans la vente des billets […]. Le temps où on faisait la queue devant Foetisch Musique pour acheter 10 billets pour aller écouter Genesis à Zurich, ayant préalablement fait la collecte auprès des copains, est RÉVOLU! Bienvenue à l’air des combines, du deal et des magouilles…»

Et vive le marché noir, donc, soigneusement préparé avec des logiciels compétitifs et des petits geeks malins? Ceux que le patron de Paléo qualifiait de «voyous» il y a deux jours encore… Ceux à cause desquels un chef d’une petite gare CFF proche du festival nous a confié avoir abandonné cette année: «En 2014, j’ai servi trois clients, et puis c’était complet.»

Enfin, il y a les autres, qui pleurent… de joie. «En suivant les conseils du site (ouverture du compte la veille… et inscription dans la «file d’attente» à 11h45…) aucun souci pour avoir un abo et 4 billets!!!!» Merci la chance.