Need for speed shift

Panique dans le cockpit

Testé sur PS3. Disponible aussi sur XBox 360, PSP, Wii, PC et iPhone

Il était temps pour la série Need For Speed d’abandonner (presque) toute prétention scénaristique pour offrir des courses de bolides qui vous collent au baquet. C’est chose faite avec ce nouveau volet, « Shift ». On quitte donc ici l’univers plan plan des gangs de voleurs de voitures qui se mesurent dans les rues pour celui des circuits fermés et du monde des paddocks. A prendre pareil virage, le studio EA confesse les errements passés de sa licence NFS ; mais il affirme surtout le pari de se consacrer au plaisir du jeu. C’est réussi.

Une petite vingtaine de circuits, une septantaine de modèles de voitures que vous pourrez vous offrir en amassant les victoires, plusieurs types d’épreuves (course, chrono, duel, drift…), un mode multijoueurs online : voilà pour les ingrédients de base. L’assaisonnement de choix réside quant à lui dans l’impressionnante capacité d’immersion offerte par ce jeu, principalement redevable au fait que le point de vue du joueur est celui du pilote dans son cockpit : sensation de vitesse, rendu des chocs, cette vue intérieure est proprement saisissante par le réalisme qui lui a été apporté. Ajoutez à cela des adversaires gérés par une IA subtile, vous aurez votre dose de piment.

La prise en mains de NFS Shift est tout à fait intuitive : la conduite se fait de manière naturelle, les améliorations à apporter aux véhicules ne nécessitent pas de connaissances poussées en mécanique, bref : tout cela va vite, très vite même.

Note: 5 sur 5

Publicité