Depuis hier matin, la Fête des Vignerons a sa radio. Baptisée Radio Arlevin, en référence au personnage principal de la fête interprété par Laurent Sandoz, la station vivra le temps de la fête. A la demande de la Radio suisse romande (RSR), Radio Arlevin a obtenu une concession lui permettant d'émettre sur une fréquence personnalisée. Pendant près d'un mois, l'ensemble du bassin lémanique pourra donc se brancher sur 103.3 FM pour suivre pas à pas la manifestation.

Pour l'instant, la station propose cinq rendez-vous quotidiens, en alternance avec les programmes d'Option Musique. Dès le 26 juillet, Radio Arlevin sera présente sur les ondes 24 heures sur 24, en fonction de l'actualité de la fête.

Fruit d'une collaboration entre la Radio suisse romande et Radio Chablais, la station émet depuis son propre studio, aménagé à Vevey pour l'occasion. Situé sur la place du Marché, le centre névralgique de Radio Arlevin a investi la vitrine d'une boutique de vêtements. C'est donc à la vue de tous qu'une équipe d'animateurs commentera au quotidien l'actualité de la fête. A l'origine du projet, Jacques Donzel, vétéran de la Radio suisse romande, explique la double fonction de la station: «Il s'agit avant tout de permettre aux personnes qui participent à la fête d'être informés au plus vite des éventuels changements de programme. Si telle ou telle manifestation doit être renvoyée, les quelque 5000 figurants-acteurs doivent être tenus au courant. Il en va de même pour tous ceux qui se rendent à la fête: nous diffuserons donc régulièrement des flashes routiers ainsi que de nombreuses informations concernant l'hôtellerie, la billetterie, les transports, etc.»

Jeunes échotiers

Mais la raison d'être de Radio Arlevin ne se limite pas à la diffusion d'informations pratiques. L'actualité culturelle est aussi pour une bonne part dans les programmes de la station. Profitant de sa situation centrale, la radio va œuvrer à révéler les coulisses de la fête: interviews, potins, rencontres et échos des spectacles seront ainsi relayés par Jacques Donzel et son équipe. Encadrés par quelques animateurs aguerris, comme Jean Charles de la RSR ou Nicole Tornare de Radio Chablais, douze jeunes ont été sélectionnés pour participer à l'aventure.

L'occasion pour Jacques Donzel de faire revivre un type d'animation tombé en disgrâce, celui des échotiers: «Nous avons besoin de fouineurs, de personnes douées d'un sens de l'observation et qui savent raconter ce qu'ils découvrent. Comme toutes nos émissions seront en direct, il faut également qu'ils fassent preuve d'une certaine aisance au micro. Pour ces jeunes, couvrir la fête constitue donc une formidable école de radio qui permettra peut-être de révéler de nouveaux talents.»

Projet unique en son genre, Radio Arlevin est décrite par son créateur comme un véritable éden radiophonique: fonctionnant dans une autonomie presque totale, la radio est à l'abri des contraintes horaires: les 24 heures d'antenne peuvent donc être aménagées en fonction de l'actualité ou des envies de chacun. Un espace de liberté cependant éphémère: Radio Arlevin cessera d'émettre le 15 août.